Auteur : Louan Nivesse

LES EXCLUSIVITÉS DU STREAMING

[CRITIQUE] The Velvet Underground – Fervent (dé-)succès

Si vous disiez aux gens en 1967 que le groupe maison d’Andy Warhol venait de sortir l’un des albums rock les plus vénérés de tous les temps, ils vous demanderaient comment ils s’appellent, et quand vous leur diriez, ils riraient. Pour le public, il y avait une centaine de groupes capables de connaître ce succès historique dans les années 60, et aucun ne s’appelait The Velvet Underground. Dans une certaine mesure, ils avaient raison. Il a fallu attendre une autre

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Eiffel – La grosse tour de Romain Durcît

Le projet d’Eiffel était si audacieux et pourtant minutieusement planifié et prêt à être exécuté, que le choix du vainqueur était couru d’avance. Il n’y a pas eu de plus grand ingénieur en France (ou probablement dans le monde) que Gustave Eiffel, la Tour étant sa plus grande réalisation. L’Eiffel de Martin Bourboulon s’applique à faire vivre toutes ces bonnes choses, tout en les enjolivant et en les enchevêtrant avec une histoire d’amour qui est, pour ne pas trop le

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] La Famille Addams 2 : Une virée d’enfer – Fétide corvée

Basée sur l’une des familles les plus populaire de la pop culture, La Famille Addams 2 : Une virée d’enfer fait suite au film d’animation de 2019 La Famille Addams, qui racontait une histoire sur l’acceptation des autres quelles que soient leurs différences. Pour la suite, La Famille Addams 2 : Une virée d’enfer tourne son attention vers l’intérieur de l’unité familiale, tentant de raconter une histoire tout aussi sincère sur la découverte de soi et la recherche d’une place

LIRE LA SUITE »
47ᵉ FESTIVAL DE DEAUVILLE (2021)

[CRITIQUE] Julie (en 12 chapitres) – Une étoile est née

Le genre de film qui vous rappelle à quel point le cinéma peut être séduisant, Julie (en 12 chapitres) de Joachim Trier est un triomphe. Si l’auteur norvégien s’est montré très prometteur par le passé, son premier long métrage, Reprise, réalisé en 2006, est un excellent film d’apprentissage punk, la dernière œuvre du réalisateur est tout à fait différente, une comédie dramatique romantique complète et émotionnellement intelligente dont les moments resteront longtemps dans les mémoires. Ils le resteront. J’ai toujours

LIRE LA SUITE »
LES EXCLUSIVITÉS DU STREAMING

[CRITIQUE] Muppets Haunted Mansion – Avec de bons amis, on ne peut pas perdre

En tant que tout premier film spécial Halloween des Muppets, il est facile de se demander pourquoi il n’a jamais été fait auparavant. Parce que c’est parfait. Que vous veniez en tant que fan des Muppets, du manoir hanté ou d’Halloween en tant que tel, il y a vraiment quelque chose pour tout le monde. Dès les premiers instants, nous avons droit à des lieux effrayants, des accessoires et des costumes sur le thème d’Halloween, ainsi qu’à une abondance d’effets

LIRE LA SUITE »
LES EXCLUSIVITÉS DU STREAMING

[CRITIQUE] The Manor – Maison de la démence

The Manor est la nouvelle exclusivité Blumhouse d’Amazon Prime Vidéo avec Madres et deux autres films à venir. Celui-ci raconte l’histoire d’une grand-mère de 70 ans, Judith Albright (Barbara Hershey), qui déménage dans une maison de retraite après avoir subi une légère attaque cérébrale et apprend qu’une force malveillante tue les résidents. Écrit et réalisé par Axelle Carolyn, le film rappelle Insidious mais n’en a pas l’effroi. Le mystère et la discussion autour du traitement des personnes âgées par la

LIRE LA SUITE »
LES EXCLUSIVITÉS DU STREAMING

[CRITIQUE] Madres – Gaspillage plus que désordonné

Madres, la dernière exclusivité Blumhouse d’Amazon Prime Vidéo, est un film d’horreur qui a manifestement quelque chose à dire, mais qui ne sait pas comment le dire correctement. Le film introduit un grand nombre de fils conducteurs, mais aucun ne bénéficie d’une attention suffisante ou d’une profondeur adéquate. Les personnages et l’histoire sont, au mieux, fragiles, au pire, gadgets. Sous cette horreur de mauvais goût et peu effrayante se cache une histoire intéressante, aux multiples facettes et terrifiante car elle

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Mourir peut attendre – C’est l’histoire de Bond, James Bond

Le dernier opus de la franchise emblématique de 007, Mourir peut attendre, se situe à l’intersection des émotions humaines et des complots méchants pour la domination du monde. Prenant le relais de Sam Mendes (qui avait déjà réalisé l’un des meilleurs films de l’histoire du personnage, Skyfall, et Spectre, un film qu’il vaudrait mieux oublier si les deux histoires n’étaient pas aussi liées), le réalisateur Cary Joji Fukunaga a conçu un chant du cygne grandiose (et pas seulement en raison

LIRE LA SUITE »
C'ÉTAIT QUOI LE CINÉMA ? [RETOUR SUR..]

[RETOUR SUR..] La trilogie des Trois Couleurs – Final sublime

Krzysztof Kieślowski était à un moment charnière de sa vie lorsqu’il a réalisé sa célèbre trilogie des Trois Couleurs. Il avait décidé que ce seraient ses derniers films et, à la fin de sa trilogie, il l’a annoncé au monde entier. C’était en 1994 et Kieślowski était à l’apogée de sa carrière. Pourtant, il s’est éloigné du cinéma avec l’intention de rester chez lui à fumer et de ne plus jamais aller au cinéma. Malheureusement, Kieślowski mourra deux ans plus

LIRE LA SUITE »
28ᵉ FESTIVAL DE GERARDMER (2021)

[CRITIQUE] Cyst – Saloperie qui s’éclate

Le Dr Guy ne se laissera pas faire. Pas cette fois-ci. La dernière fois qu’il a tenté d’obtenir un brevet pour sa machine “Get Gone”, qui détruit les kystes, les choses ne se sont pas passées exactement comme prévu, mais cette fois, il est sûr de pouvoir prouver que la machine fonctionne. Patricia en a assez du docteur fou. Portant encore la cicatrice de la dernière fois où la machine a été testée, elle remet son préavis. C’est fini pour

LIRE LA SUITE »
C'est fini, snif