Étiquette : Drame

AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Last Night in Soho – Précieuse nuit

Après The Sparks Brothers, Edgar Wright revient en cette fin d’année avec son très attendu et mystérieux Last Night in Soho. Eloise (Thomasin McKenzie), passionnée de mode, voit dans la nuit réapparaitre le Londres des années 60 dans lequel elle rencontre Sandie (Anya Taylor‑Joy), une jeune chanteuse qui tente de trouver sa place dans cette ville aussi séduisante que cruelle. Un projet de longue date pour son auteur et un film très ambitieux qui se démarque par beaucoup d’aspect de

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] The French Dispatch – Un trop gros journal

Dans une ruelle au petit matin, quartier type bâtiment Haussmannien, un cinéma trône entre deux immeubles. Les habitants se réveillent. Le projectionniste sort, une bobine de film à la main. Il crie : « Wes Anderson est de retour ! Le nouveau film du réalisateur dans vos salles ! Le réalisateur qui vous fera aimer les vieux films ! Venez découvrir la dernière œuvre du réalisateur, qui prend place ici dans notre belle France ! » Gros plan sur lui, il fixe la caméra : « qu’est-ce que vous

LIRE LA SUITE »
47ᵉ FESTIVAL DE DEAUVILLE (2021)

[CRITIQUE] La Fracture – Mise à jour système

La trame de La Fracture de Catherine Corsini s’entame par une série de messages tardifs, ourdissant une toile nocturne où le mariage de Raf (Valeria Bruni Tedeschi) et de son épouse Julie (Marina Foïs) périclite. Dans un geste désespéré, Raf se met en scène pour captiver l’attention de Julie. Les missives enflammées, toutefois, se retournent contre elle, et malgré les vicissitudes, Raf persiste à la poursuite de son épouse, se fracturant le bras et échouant aux portes des urgences. Il

LIRE LA SUITE »
47ᵉ FESTIVAL DE DEAUVILLE (2021)

[CRITIQUE] Pig – La truffe a du flair

Le dernier film de Nicolas Cage, Willy’s Wonderland, dévoilé en ce début d’année 2021, fut un festin pour les sens. Non seulement ce film d’horreur hétérogène permettait à Cage de se livrer corps et âme, plongeant littéralement dans la folie, mais également il faisait rejaillir une facette jusqu’ici méconnue de son talent. Pig, le dernier métrage où l’acteur campe un chasseur de truffes solitaire, accompagné uniquement d’un cochon doué pour dénicher ces précieux champignons, révèle une fois de plus l’étendue

LIRE LA SUITE »
ANALYSE

[ANALYSE] Un Prophète – Système carcéral

Malik El Djebena (Tahar Rahim) jette un dernier regard sur la ville ensoleillée, il s’apprête à rentrer en prison. Pas d’idée pour son futur, personne ne l’attend, seul, il n’a rien. La tête baissée, quelques regards hésitants, Malik a 19 ans quand commence sa captivité. D’abord esseulé, il va progressivement trouver se place dans son nouvel environnement et se trouver lui-même. C’est tout le projet du film de Jacques Audiard, dépeindre l’éveil d’un personnage pendant sa captivité. Se déroulant en

LIRE LA SUITE »
LES EXCLUSIVITÉS DU STREAMING

[CRITIQUE] After : Chapitre 3 – Vider l’adolescent

Tout d’abord, je voudrais m’excuser auprès de tous les fans de la série de livres pour ce qui va suivre. Ce que vous allez lire représente mon avis et l’avis de surement toutes personnes sachant apprécier un film. Je ne sais pas si c’est mon esprit malsain qui a décidé de lancer le film ou tout simplement parce que j’aime me faire mal mais pour suivre cette troisième aventure et pour en comprendre tous les tenants et aboutissants, j’ai dû

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Les Héroïques – Peter Punk

Après une série de courts métrages sortis au fil des ans, le premier long métrage du réalisateur Maxime Roy, Les Héroïques, débarque dans une cinquantaine de salles en France. Cette œuvre, qui traite de la paternité et des liens fragiles qui unissent les gens, évoque la difficulté d’accomplir les tâches quotidiennes et d’honorer ses devoirs dans un monde qui ne laisse aucune place à l’expression ou à la digestion des émotions. Autant de thèmes sensibles et potentiellement effrayants dont Maxime

LIRE LA SUITE »
46ᵉ FESTIVAL DE DEAUVILLE (2020)

[CRITIQUE] First Cow – Le Secret de Brokeback Cowtain

“Démarrer constitue l’épine dorsale de notre dilemme“, énonce solennellement King-Lu, incarné par Orion Lee, dans le film First Cow de Kelly Reichardt. “Pour un homme de condition modeste, les débuts sont insurmontables. Il faut soit un capital financier, soit l’avènement d’un prodige… Ou le recours à la criminalité.” Nous sommes projetés au commencement du XIXe siècle, une époque voisine, tant chronologiquement que géographiquement, du précédent ouvrage de Reichardt, La Dernière Piste. King-Lu, un jeune Chinois qui a voyagé aux quatre

LIRE LA SUITE »
47ᵉ FESTIVAL DE DEAUVILLE (2021)

[CRITIQUE] Pleasure – Sea, Sex and Shame

Pleasure de Ninja Thyberg, bien que loin de revêtir une allure suggestive, se concentre sur l’industrie du cinéma pour adultes. Il se distingue également comme l’une des œuvres les plus sincères et perspicaces jamais créées autour de la thématique du sexe et de la manière dont il contribue à forger de nombreuses structures de pouvoir inéquitables au sein de la société contemporaine. Nous sommes introduits à Linnéa (Sofia Kappel), une jeune Suédoise de 19 ans, alors qu’elle transite par l’aéroport

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Eiffel – La grosse tour de Romain Durcît

Le projet de Gustave Eiffel se distinguait par son audace et sa minutie, prêt à être exécuté avec une planification méticuleuse qui prédestinait son succès. Gustave Eiffel, l’un des plus grands ingénieurs français – et peut-être mondiaux –, a atteint son apogée avec la Tour Eiffel, sa réalisation phare. Eiffel de Martin Bourboulon s’attache à mettre en lumière ces qualités, les enrichissant d’une romance qui, pour être franche, s’avère un ensemble de clichés du début à la fin. Pourtant, cette

LIRE LA SUITE »
C'est fini, snif