Étiquette : Sofian Khammes

AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Le Processus de paix – Les 69 commandements

Dans l’océan des comédies romantiques parisiennes, Ilan Klipper réussit le tour de force de proposer un regard original et captivant avec son film Le Processus de paix. Cette comédie douce-amère nous plonge au cœur de l’institution du couple, explorant avec humilité les complexités de cette relation. Dans un Paris moderne, Marie et Simon, interprétés par Camille Chamoux et Damien Bonnard, parents d’un jeune enfant, oscillent entre amour et intolérance. Leur quotidien est fait de scènes de bonheur familial entrecoupées de

LIRE LA SUITE »
AUTOUR DE CANNES

[RETOUR SUR..] Acide – Un court qui en dit long

Just Philippot est régulièrement considéré comme l’un des nouveaux maîtres du cinéma français. Personnellement, je trouve que c’est un peu prématuré après seulement un long métrage d’horreur sociale, La Nuée, et un second actuellement présenté à Cannes. Son nouveau film, Acide, raconte l’histoire d’une famille divisée après le passage de pluies acides. Il s’agit donc d’une version longue d’un de ses courts métrages datant de 2018, dans lequel il jouait sensiblement le même scénario. Revenons sur ce court qui est

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Novembre – Octobre noir pour le cinéma

Second long-métrage de l’année à traiter des attentats de novembre 2015, Novembre est le film événement de cette rentrée cinématographique.  Il faut dire que la précédente œuvre de Cédric Jimenez, Bac Nord, a quelque peu défrayé la chronique. Cet excellent film d’action au sein des quartiers nord de Marseille possède un fond politique plus que trouble, allant même jusqu’à défendre des policiers condamnés par la justice et à stigmatiser les jeunes des quartiers marseillais en les représentant uniquement comme une

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Arthur Rambo – La cancel culture par un professeur approximatif

Laurent Cantet trébuche avec Arthur Rambo, une provocation sur la culture de l’annulation et les méfaits des médias sociaux qui semble à la fois inefficace et étrangement dépassée. Cinéaste connu pour son approche humaniste des histoires d’injustice sociale, Laurent Cantet a toujours réussi à trouver le cœur battant qui se cache sous les titres et les statistiques apparemment banals qui encombrent quotidiennement les journaux et les chaînes d’information télévisées, qu’il s’agisse des conséquences du chômage généralisé et de la cupidité

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Un Triomphe – Fable sur l’altération et le spectacle

Ce sont souvent les histoires vraies qui donnent une réelle inspiration aux scénaristes et réalisateurs pour transcender les faits et donner vie à des films d’une rare émotion. Puisant dans l’enfer existentiel des limbes qu’est la vie en prison, Étienne (le personnage principal) choisit En Attendant Godot de Samuel Beckett comme pièce à jouer, un choix ironique qui leur parle néanmoins, mais pas pour les raisons auxquelles on pourrait s’attendre. Certes, ils comprennent presque instantanément le thème de la pièce,

LIRE LA SUITE »
28ᵉ FESTIVAL DE GERARDMER (2021)

[CRITIQUE] La Nuée – Un drame social plus qu’autre chose

La Nuée de Just Philippot s’apparente à une fresque sociale, déployant ses ailes telle la toile accueillant les sauterelles, pour envelopper subtilement l’intrigue entomologique. Loin des promesses d’un thriller haletant esquissées par la bande-annonce, ce film se révèle être un manifeste politique et écologique, peignant avec acuité le quotidien des agriculteurs et éleveurs français. Le récit s’ancre dans un réalisme poignant, délaissant les scénarios abracadabrants de films de série B pour une approche plus terre-à-terre. Suliane Brahaim incarne avec brio

LIRE LA SUITE »