Étiquette : Netflix

LES EXCLUSIVITÉS DU STREAMING

[CRITIQUE] You People – Une décennie de retard

En regardant la nouvelle comédie romantique de Netflix, You People, une question primordiale ne pouvait échapper aux pensées de cet auteur. Pourquoi l’actualité et le tape-à-l’œil sont-ils si souvent directement proportionnels l’un à l’autre ? Les sujets d’actualité acquièrent leur importance populaire et sont rapidement débattus. Le discours qui persiste devient répétitif, exhaustif ou, pire encore, une cible facile pour des plaisanteries franchement évidentes qui rabaissent ce qui était le sujet original. Lorsque le premier élément de la pop culture

LIRE LA SUITE »
LES EXCLUSIVITÉS DU STREAMING

[CRITIQUE] JUNG_E – De la grâce près de la crasse

Dès le début, le nouveau film du réalisateur de Dernier train pour Busan et Peninsula, Yeon Sang-ho, rappelle d’autres films de science-fiction, comme c’est souvent le cas pour les films de genre. Pour le public américain, en tout cas, les séquences d’ouverture et d’autres moments de JUNG_E rappelleront des films comme Alita : Battle Angel, Elysium et d’autres films de Neill Blomkamp, ainsi que La Menace fantôme, des suites de Terminator comme Renaissance et la version d’Alex Proyas de I,

LIRE LA SUITE »
PAR SAISONS

[CRITIQUE] Copenhagen Cowboy – Balance tes porcs

Depuis ses débuts en tant que réalisateur, Nicolas Winding Refn a toujours été un véritable pourvoyeur d’images titillantes, qu’elles soient belles ou brutales, s’imposant rapidement parmi les provocateurs stylistiques de sa génération, comme Lars von Trier et Gaspar Noé. Toutefois, contrairement à ces derniers, le cinéaste et artiste danois s’adonne davantage à la fiction hyper stylisée où les néons sont omniprésents et où les scènes de violence pure sont cruelles. Cette combinaison ouvre la voie à une brume hypnotique que

LIRE LA SUITE »
LES EXCLUSIVITÉS DU STREAMING

[CRITIQUE] The Pale Blue Eye – Un mystère farfelu

Hostiles avait impressionné à sa sortie, offrant à Christian Bale un rôle de prestige sur une histoire universelle. Scott Cooper signe ses retrouvailles avec The Pale Blue Eye, sur un récit d’enquête atmosphérique, mais malheureusement bien moins convaincant. En 1830, Augustus Landor (Christian Bale) enquête sur une série de meurtres dans une académie militaire, et c’est alors qu’il fait la rencontre d’Edgar Allan Poe (Harry Melling), pour élucider son mystère. Premier point positif, il n’y a pas de doute que

LIRE LA SUITE »
LES EXCLUSIVITÉS DU STREAMING

[CRITIQUE] Bardo, fausse chronique de quelques vérités – Un voyage décevant

Tout juste sorti sur la plateforme Netflix, Bardo est un film très personnel pour Alejandro González Iñárritu. Un documentariste et photographe mexicain cherche ses origines, confrontés à ses souvenirs, les relations familiales et le pays dans ses réalités les plus confondantes. Il faut peu de temps avant de remarquer que le réalisateur s’inspire très clairement du cinéma de Federico Fellini, qui se plaît justement à déconstruire la psychologie de ses personnages, et les environnements dans lesquels ils se situent. Surtout,

LIRE LA SUITE »
LES EXCLUSIVITÉS DU STREAMING

[CRITIQUE] L’Amant de Lady Chatterley, The Wonder, Meurtres sans ordonnance – L’indifférence Netflix

L’Amant de Lady Chatterley, Laure de Clermont-Tonnerre Empêtré dans une pure monotonie qui résulte du manque de vision du réalisateur et du scénariste pour adapter le célèbre roman éponyme de D.H. Lawrence, L’Amant de Lady Chatterley semble trop sacrément démodé pour un public contemporain. C’est un échec vain et tout à fait oubliable de la part de la cinéaste française Laure de Clermont-Tonnerre, dont le premier long métrage, Nevada, a suscité quelques réactions positives. Les trois performances principales d’Emma Corrin,

LIRE LA SUITE »
LES EXCLUSIVITÉS DU STREAMING

[CRITIQUE] Balle Perdue 2 – Rapide et furieux

La sortie de Balle Perdue le 26 juin 2020 a bouleversé les attentes de Netflix et les spectateurs, surpris par le succès critique et international du long-métrage. C’est étonnant car il s’agissait non seulement d’un projet plutôt ambitieux pour ce jeune cinéaste qu’est Guillaume Pierret – qui signait son premier film – mais c’était aussi un pur film d’action français. Un thriller policier mince, plein d’action, qui remplissait toutes les cases de ce que l’on attend de ce genre de

LIRE LA SUITE »
LES EXCLUSIVITÉS DU STREAMING

[CRITIQUE] Enola Holmes 2 – Holmes sweet home

Au début du film Enola Holmes 2 produit par Netflix, la suite de l’adaptation de Nancy Springer sortie en 2020, notre héroïne éponyme doit ramener son grand frère Sherlock à la maison. Le plus grand détective du monde ? Plutôt le plus grand ivrogne, et il ne faut pas être un fin limier pour comprendre. Même si le travail d’équipe – entre frères et sœurs ou autrement – est un thème récurrent, n’ayez crainte : L’Enola de Millie Bobby Brown

LIRE LA SUITE »
48ᵉ FESTIVAL DE DEAUVILLE (2022)

[CRITIQUE] Blonde – Désaxée

Blonde est un biopic adapté du roman éponyme écrit par Joyce Carol Oates, romançant grandement la vie de Norma Jeane en y ajoutant des éléments fictifs. Pas de surprise à y voir des scènes ajoutées que l’on pourrait penser fausses sur ce qui a construit Marilyn Monroe, le sujet n’étant pas de retranscrire parfaitement sa vie mais plutôt d’en donner un aperçu semblable. Alors encore jeune, Norma vit avec sa mère instable, et ne cesse de rechercher son père qu’elle

LIRE LA SUITE »
LES EXCLUSIVITÉS DU STREAMING

[CRITIQUE] Si tu me venges… – Les inconnues de la vengeance express

Les adolescentes peuvent être de véritables imbéciles. Umm… avant que vous ne me teniez pour responsable de cette déclaration, laissez-moi clarifier les choses – ce n’est pas moi, c’est ce que la réalisatrice Jennifer Kaytin Robinson affirme dans les premières minutes de son deuxième long métrage Si tu me venges…. Un film qui s’ouvre et se clôt sur une fête et qui se délecte de la méchanceté et des comportements psychotiques de cette espèce qu’on appelle les adolescentes, cette comédie

LIRE LA SUITE »
C'est fini, snif