Étiquette : Animation

LES EXCLUSIVITÉS DU STREAMING

[CRITIQUE] Alerte Rouge – Cet objet pétillant du désir

Le court-métrage Bao réalisé par Domee Shi était une belle surprise à sa sortie, évoquant déjà le désir d’indépendance d’un jeune enfant envers ses parents. Alerte Rouge s’inscrit dans sa continuité, quitte à reprendre également le pain baozi sur certaines scènes, en développant le passage d’une jeune fille au stade de la puberté. Il y avait pourtant de quoi être méfiant sur ce long-métrage, la bande-annonce laissant présager un film assez mineur et très enfantin. Il n’en en est rien,

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Le Sommet des Dieux – La mélancolie de l’alpinisme

Le genre en plein essor des films d’escalade pourrait bien connaître sa première grande entrée dans le monde de l’animation avec Le Sommet des Dieux, une adaptation française de la série manga du même nom de Jiro Taniguchi et Baku Yumemakura. Réalisé par Patrick Imbert, il mêle une histoire contemporaine à l’ascension historique de George Mallory, qui est mort en 1924 en tentant d’atteindre le sommet du mont Everest. Dans les années 1990, Makoto Fukamachi (interprété par Damien Boisseau), un

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Belle – La Belle et la Bête dans Ready Player One

Le cinéaste Mamoru Hosoda, après sa première nomination aux Oscars pour Miraï, ma petite sœur en 2019, nous revient avec Belle, une œuvre plongeant dans un monde virtuel fantastique d’une vivacité visuelle éblouissante, qui effleure subtilement les périls insidieux de la technologie. Sans atteindre des sommets de subtilité, il résonne avec une poignante réalité. Hosoda, une fois de plus, démontre son talent prodigieux pour saisir des récits humains et les tisser sur la toile magnifique de l’anime. Il oscille habilement

LIRE LA SUITE »
PAR SAISONS

[CRITIQUE] ARCANE (Saison 1) – Mécaniquement magistrale.

Le travail d’adaptation de jeu vidéo en univers narratif contemplatif, à savoir transposer un médium interactif en un médium visuel, est un travail hautement complexe pouvant se révéler être décevant. On ne va pas se le cacher, beaucoup de films nous l’ont prouvés comme Prince of Persia, Mortal Kombat, Hitman, etc. Tous ces films n’ont été au final que des produits dérivés, jouant sur la nostalgie et l’attachement plus que de la transposition d’un univers interactif en univers visuel. Mais

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Encanto : La Fantastique famille Madrigal – Grand cœur magique

Lin-Manuel Miranda vit une année exceptionnelle. Avec quatre longs métrages sortis au cours des six derniers mois seulement, il semble déterminé à ne jamais laisser son nom s’effacer de la conscience publique, ne serait-ce qu’un instant, depuis qu’Hamilton l’a propulsé au rang de vedette. La lassitude du public à l’égard de sa fusion particulière de rap et de comédie musicale est une préoccupation imminente, mais si Encanto est une indication, il ne ralentira pas de sitôt. Avec les franchises omniprésentes

LIRE LA SUITE »
LES EXCLUSIVITÉS DU STREAMING

[CRITIQUE] Aya et la Sorcière – Qui a dit que ce nouveau Ghibli manquait de relief ?

Dans le documentaire perspicace de Mami Sunada, The Kingdom of Dreams and Madness, on voit le réalisateur Gorō Miyazaki discuter des plans de La Colline aux coquelicots, son deuxième long métrage, et exprimer son manque d’enthousiasme pour réaliser un autre long métrage traditionnel du Studio Ghibli. Il est moins attaché aux vieilles méthodes d’animation que ses collègues, sa série télévisée Ronja, la fille du voleur utilisait l’animation informatique en cel-shading pour cultiver un monde plus expansif. Il est logique que

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Le Peuple Loup – Un dessin animé comme on n’en fait plus

Au lendemain de l’avalanche de Star Wars, Marvel et d’autres annonces basées sur le futur de Disney, il semble que la société essaie de se distancier des dessins-animés à la main d’antan. Mais juste parce que la maison de Mickey a laissé des contes de fées (au moins ceux qui n’impliquent pas des sabres laser) dans la poussière, ça ne signifie pas que les histoires de jeunes héroïnes courageuses surmontant les obstacles avec un animal de compagnie sont mortes. Le

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] La Famille Addams 2 : Une virée d’enfer – Fétide corvée

Basée sur l’une des familles les plus populaire de la pop culture, La Famille Addams 2 : Une virée d’enfer fait suite au film d’animation de 2019 La Famille Addams, qui racontait une histoire sur l’acceptation des autres quelles que soient leurs différences. Pour la suite, La Famille Addams 2 : Une virée d’enfer tourne son attention vers l’intérieur de l’unité familiale, tentant de raconter une histoire tout aussi sincère sur la découverte de soi et la recherche d’une place

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] D’Artagnan et les Trois Mousquetaires – Une porte d’entrée qui a du chien

Adapté d’une série animé hispano-japonaise créée et diffusée dans les années 1980, D’Artagnan et les Trois Mousquetaires se révèle être, encore, une pastille nostalgique pour les enfants d’autrefois. Ou les enfants des enfants d’autrefois. Réalisé par Toni García (son premier long-métrage) et Stephen Hughes (en tant que directeur artistique), ce long-métrage s’avère être une œuvre de transmission pour les parents ayant grandi avec la série. Dans sa structure scénaristique, D’Artagnan et les Trois Mousquetaires est une sorte d’origine story nous

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Baby Boss 2 : Une affaire de famille – Être un bébé, c’est être un peu con

Baby Boss 2 : Une affaire de famille s’acquitte avec succès de son devoir de divertir les enfants, mais il laisse à désirer sur le plan narratif, flirtant régulièrement avec des thèmes plus réfléchis et parfois plus lourds (comme un film Pixar) pour se rabattre sur trop de ridicule comme, par exemple, une course-poursuite en ville exagérée avec quelques explosions et une boule de neige massive causant davantage de destruction. Car aussi souvent qu’une dynamique ou une scène intrigante se

LIRE LA SUITE »
C'est fini, snif