Catégorie : VIVA by VIDEOFUTUR

C'ÉTAIT QUOI LE CINÉMA ? [RETOUR SUR..]

[RETOUR SUR..] Bonjour tristesse – L’âge fragile

Réalisé par Otto Preminger, Bonjour tristesse est un film assez unique dans la grande filmographie du cinéaste américain puisqu’il se situe entre le coming of age movie, soit le film sur le passage à l’âge adulte, et le drame tragique. Très peu enthousiaste à l’idée de retranscrire des intrigues conventionnelles, Preminger choisissait le roman de Françoise Sagan qui avait fait scandale à son époque. Pourtant assez éloigné de l’adaptation de Lolita par Kubrick (1962), il est pourtant impossible de ne

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Dédales – À la recherche d’un Miracle

L’effondrement du communisme a changé le cinéma roumain, et les cinéastes ont commencé à explorer à la fois la période passée sous le dictateur Ceausescu et la crise sociale et économique actuelle du pays. Ils l’ont fait avec des films comme La Mort de Dante Lazarescu (2005) de Cristi Puiu, qui a remporté un prix à Cannes et de nombreux autres prix dans le monde, 12h08 à l’est de Bucarest (2006) de Corneliu Porumboiu et 4 mois, 3 semaines et

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Krypto et les Super-Animaux – Reprendre du poil de la bête

Cela fait quelque temps que DC déçoivent avec leur DCEU. Ne nous voilons pas la face, hormis The Batman de Matt Reeves récemment, DC (et donc Warner) ont enchaîné les déceptions et cela au point de manquer de respect à leurs équipes et notamment à celle du regretté Batgirl, que nous ne verrons jamais sur nos écrans, quand bien même il eut été mauvais. Heureusement que Warner et que leurs branches DC Comics sont décidément de piètres producteurs, puisqu’ils viennent

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Résurrection – L’exploration d’un impact psychologique

Ecrit et réalisé par Andrew Semans, la vie de Margaret est en ordre, elle est compétente, disciplinée et a du succès. Tout est sous contrôle, du moins jusqu’à ce que David revienne, emportant avec lui les horreurs du passé de Margaret. Si vous abordez Resurrection en vous attendant simplement à un thriller psychologique, alors oui, vous obtiendrez cela, mais aussi beaucoup plus. L’une des stratégies surprenantes et extrêmement efficaces employées par Andrew Semans consiste à ralentir la révélation. Il faut

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Le Tailleur – Un huit-clos taillé pour la mafia

Les sous-genres du passé peuvent être amusants à revisiter. Pour Le Tailleur, nous avons droit à un thriller de gangsters qui est aussi un huit-clos. C’est-à-dire un film qui se déroule dans un seul lieu. Celui-ci ressemble beaucoup à une pièce de théâtre. Ceci étant dit, il s’agit d’un film sur des gens violents et sur l’artisan le plus froid que vous aurez le plaisir de rencontrer. Il ne s’agit pas d’une intrigue trop compliquée, mais d’une intrigue très bien

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] The King’s Man : Première mission – Retour aux sources

En 2015, Matthew Vaughn nous a offert l’un des films d’action les plus divertissants des années 2010 avec Kingsman : Le Service secret. Après avoir réalisé sa suite (horrible !) en 2017 (Kingsman : Le Cercle d’or), il revient une nouvelle fois pour réaliser et coécrire une préquelle, The King’s Man : Première mission. Cette fois, nous nous trouvons au début du XXe siècle, avant que la Première Guerre mondiale n’éclate. Après que le moine vénéré Grigori Raspoutine (Rhys Ifans,

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Ennio – De l’hommage à l’hymne

Ennio Morricone est décédé le 6 juillet 2020, laissant derrière lui un héritage musical des plus riches. Concrétisant son rêve d’enfance à savoir devenir compositeur, il a eu un parcours semé d’embûches qui n’est pas sans évoquer tous les préjugés retrouvés sur la composition pour les films. Le documentaire Ennio revient depuis la toute enfance, film après film sur le parcours de cet immense artiste. Accompagné par les témoignages du musicien lui-même, et de bien d’autres personnalités reconnues, il s’agit

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Decision To Leave – Un retour amoureux et amer aux polars noirs passés

6 ans après le succès de Mademoiselle, Park Chan-wook revient avec Decision to Leave, un thriller romantique, largement inspiré de Basic Instinct, puisque l’on suit un policier qui enquête sur une femme qu’il suspecte d’avoir tué son mari, mais pour laquelle il développe une certaine attirance. Marchant sur les pas de Verhoeven, et par extension d’Hitchcock et son Vertigo (qui lui a donné envie de faire du cinéma), Park Chan-wook raconte, notamment dans la première partie du film, l’obsession d’un

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Sundown – Franco est fidèle à ses habitudes

Sorte de bad boy autoproclamé du cinéma des festivals internationaux (on le voit sur le tapis rouge en blouson de moto en cuir), le cinéaste mexicain Michel Franco a bénéficié des faveurs des programmateurs du monde entier, ses œuvres étant presque toujours présentes à Cannes ou à Venise. Comparé à Michael Haneke dès le début de sa carrière, Franco se spécialise dans les contes moraux mesquins qui traitent de la capacité humaine à la violence et à la cruauté d’une

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Irréductible – Irrésistiblement taquin

Ça ne date pas d’hier d’avoir des comiques français exerçant le lourd métier de metteur en scène. Même si cela ne présage pas du bon, nous devons admettre qu’ils parviennent à apporter un vent frais au paysage cinématographique des comédies “populaires” français. De tête, je peux citer le très agréable Tout le monde debout (premier film de Franck Dubosc) où encore le fendard Fatal de Michaël Youn (qui signera quelques années plus tard le sympathique Divorce Club). Ces diverses comédies

LIRE LA SUITE »
C'est fini, snif