Catégorie : VIVA by VIDEOFUTUR

AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Le Visiteur du futur – Nouvel Espoir

Les artistes ayant débuté sur internet commencent à s’installer durablement dans le paysage culturel français. Peu importe la qualité des films de cette génération de jeunes vidéastes, il est indéniable qu’ils proposent des choses nouvelles au cinéma Français. Et voila qu’aujourd’hui, après avoir créé et développé un concept, on confie à François Descraques l’opportunité d’adapter son univers du Visiteur du futur sur grand écran. Un pari osé, car il faudra réussir à réunir les générations qui ont grandi avec le

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Bodies Bodies Bodies – Un whodunit à katana tirer

Un groupe de jeunes gens riches, accros aux réseaux sociaux, se réunit dans un manoir à la campagne pour une “fête de l’ouragan”, au cours de laquelle ils décident de jouer à Bodies Bodies Bodies, un jeu de soirée de type “loup-garou”. Pendant qu’ils jouent, des secrets entre eux commencent à être révélés, et les meurtres commencent pour de bon. Un simple coup d’œil au slasher Bodies Bodies Bodies ne donne pas une bonne impression. Des fêtes douteuses dans des

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Revoir Paris – C’est comme une histoire d’amour

Revoir Paris est le nouveau long-métrage d’Alice Winocour, après Proxima en 2019. S’inspirant des attentats du 13 novembre 2015, et du témoignage de son frère, rescapé du Bataclan, on nous raconte l’histoire de Mia, qui 3 mois après un attentat dans une brasserie parisienne, tente de se souvenir, et de réapprendre à vivre. Avec un sujet aussi délicat, que le pays n’a toujours pas digéré (en témoigne le procès des attentats ces derniers mois), le film était attendu au tournant.

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Leila et ses frères – Une grande fresque familiale dans l’héritage de Coppola et Shakespeare

Près d’un an après le succès public et critique de La Loi de Téhéran, thriller caniculaire sur la lutte anti-drogue en Iran, Saeed Roustaee revient avec Leila et ses frères, un film d’apparence plus intimiste. Il raconte l’histoire de Leila, qui va tenter de convaincre ses frères d’acheter une boutique et lancer une affaire, pour sortir leur famille d’une situation financière précaire, croulant sous de nombreuses dettes. Cependant, le père, non convaincu par cette opportunité, et obsédé par les traditions,

LIRE LA SUITE »
C'ÉTAIT QUOI LE CINÉMA ? [RETOUR SUR..]

[RETOUR SUR..] Eva ne dort pas – L’ordre de l’image

Dans son quatrième film, Pablo Agüero s’intéresse à Eva Perón, première dame d’Argentine de 1946 jusqu’à sa mort en 1952 et l’une des figures politiques les plus importantes de l’histoire de son pays. Eva ne dort pas commence à la mort d’Eva Perón et se conclut sur son enterrement par la dictature militaire vingt-quatre ans plus tard en 1976. On suit le chemin d’Eva Perón, de ses idées, de son corps, d’abord manipulé par l’embaumeur puis déplacé les militaires (Denis

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Nope – Une énigme dans le sillon du blockbuster américain

Le cinéma de Jordan Peele s’intéresse toujours à remanier les codes du cinéma fantastique, au biais d’un twist. Il n’est ainsi pas surprenant de mettre en parallèle le sien à celui de M. Night Shyamalan, tant les deux cinéastes construisent leurs récits comme attraction dont le sens complet est révélé en fin de film. Nope est une énigme dans le sillon du blockbuster américain, parce qu’il renvoie à notre propre consumérisme de l’image en dynamitant la peur par l’hors-champ et

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] En décalage – Une ambition à l’avance

Le deuxième long métrage du cinéaste Juanjo Giménez (nominé aux Oscars pour son court métrage Timecode en 2016) arrive deux décennies après son premier film, Tilt, et confirme que Giménez est un réalisateur très compétent et inventif. Bien que tous les aspects de son drame agnostique En décalage ne soient pas tout à fait cohérents, le basculement ambitieux devrait plaire aux spectateurs curieux. Une femme connue simplement sous le nom de “C” (Marta Nieto) travaille comme mixeuse de son et

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Le monde après nous – Charmante tranche de vie

Tous ceux qui rêvent de la romance de Paris devraient regarder cette adorable histoire d’amour pour se confronter à la réalité. C’est coûteux d’être fauché, surtout à Paris, alors Labidi (Aurélien Gabrelli, tout à fait adorable) traverse une période difficile. Il est tellement fauché que le logement qu’il partage avec son maladroit compère Alekseï (Léon Cunha Da Costa) n’est pas assez large pour accueillir un lit simple, une cabine de douche et une cuisinette. Ils doivent dormir à tour de

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Les Cinq Diables – Sympathy for the Devil

Deuxième long-métrage réalisé par Léa Mysius, après Ava en 2017, et quelques travaux de scénariste notamment sur Roubaix Une Lumière de Desplechin, ou Les Olympiades de Jacques Audiard, Les Cinq Diables est sorti en salles le 24 août, après une présentation à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes cette année. Le film raconte l’histoire de la jeune Vicky, petite fille dotée d’une extraordinaire capacité olfactive, lui permettant de distinguer avec une précision impressionnante différentes odeurs, qu’elle s’amuse à stocker des

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Défense d’atterrir – Sortez le parachute !

Défense d’atterrir est un film laborieux, naviguant entre les genres comme beaucoup de productions coréennes, sans jamais confirmer la grandeur de son ambition. Song Kang-ho y interprète un ancien chef de police, prévenu d’un attentat terroriste sur le point de se dérouler dans un avion où un ancien pilote devenu aviophobe (Lee Byung-hun) accompagne sa fille malade. Les deux hommes essayeront de stopper la catastrophe.  Le réalisateur Han Jae-rim aurait eu intérêt à écrire davantage ses personnages, ne restant malheureusement

LIRE LA SUITE »
C'est fini, snif