AUJOURD'HUI, LE CINÉMAMADE IN ASIAVIVA by VIDEOFUTUR

[CRITIQUE] Défense d’atterrir – Sortez le parachute !

Défense d’atterrir est un film laborieux, naviguant entre les genres comme beaucoup de productions coréennes, sans jamais confirmer la grandeur de son ambition. Song Kang-ho y interprète un ancien chef de police, prévenu d’un attentat terroriste sur le point de se dérouler dans un avion où un ancien pilote devenu aviophobe (Lee Byung-hun) accompagne sa fille malade. Les deux hommes essayeront de stopper la catastrophe.  Le réalisateur Han Jae-rim aurait eu intérêt à écrire davantage ses personnages, ne restant malheureusement que ceux décrits dans le synopsis.

Un premier problème surgit lorsque les personnages d’un film paraissent agir sur un temps donné, puis ce même équilibre temporel est perturbé par des raccourcis dans le temps où la prise de décision est plus rapide. Cela est récurrent ici, et nuit à la crédibilité de l’ensemble puisqu’il n’y a pas d’unité temporelle, le récit avançant à un rythme variable. En définitive, cela renforce l’impression de contempler des humains se déplaçant tels des pantins que le cinéma fait bouger comme il le souhaite, plutôt que des êtres fragiles en danger. Ou alors, cela expliquerait lesdits raccourcis scénaristiques, le réalisateur accélérant ou ralentissant l’action comme bon lui semble.  

Au-delà de cela, l’angoisse n’est que très peu présente puisque l’assaillant n’est jamais perçu comme une menace physique et pressante sur l’avion. On peine d’ailleurs à croire qu’il n’y ait pas de dispositif renforcé pour l’arrêter au sein du moyen de transport avant que la série d’évènements ne s’enclenche. Cependant, on ne peut pas en vouloir au réalisateur de tenter une approche globale du conflit, usant du montage alterné pour représenter l’action de police, le lieu victime de l’attentat, et les moyens médiatiques pour l’appel à l’aide renforcée. Il en résulte une dynamique sur le papier plutôt intéressante, alternant les séquences fortes et plus posées, mais qui ne trouvent tout de même encore aucun équilibre. Certains passages se voient allongés sans que l’on en sache davantage sur la pensée des personnages, leur réflexion, ce qu’ils souhaitent faire.

En réalité, le long-métrage donne la désagréable impression d’assister à une série d’actions sans fil conducteur, sans même que l’on puisse comprendre les raisons des prises de décision de chaque personnage. Heureusement, le casting intégral brille par moments, essentiellement grâce au duo charismatique des deux acteurs coréens, et quelques passages dramatiques plutôt intéressants. Mais il faut faire abstraction de la musique pompeuse qui surplombe l’ensemble des scènes, accentuant une certaine maladresse trop souvent digne du téléfilm à grand budget. Il n’en reste pas moins que la mise en scène est très correcte, et les scènes de catastrophe plutôt spectaculaires, même si elles manquent d’ampleur.

Défense d’atterrir n’est pas nécessairement un raté, si l’on en vient à prendre les attendus du film catastrophe. Il coche la plupart de ses codes, sauf à susciter la moindre angoisse. La composante enlevée, il est difficile de tenir la durée excessivement longue de l’œuvre qui manque cruellement de suspense. Anecdotique, et cela est bien dommage.   

Note : 2 sur 5.

Défense d’atterrir disponible à l’achat et à la location sur viva.videofutur.fr

En VOD et Blu-ray le 30 novembre 2022.

0
0
Written by
William Carlier

Mélomane intéressé par le cinéma américain, italien et muet. Mais curieux de découvrir le reste aussi.. !

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Articles

6
AUJOURD'HUI, LE CINÉMAEN CE MOMENT AU CINEMA

[CRITIQUE] JUNG_E – De la grâce près de la crasse

Dès le début, le nouveau film du réalisateur de Dernier train pour...

4
AUJOURD'HUI, LE CINÉMAEN CE MOMENT AU CINEMA

[CRITIQUE] Mayday – Butler plane

Mayday (ou le bien trouvé Plane en V.O) est le nouveau film...

6
AUJOURD'HUI, LE CINÉMAEN CE MOMENT AU CINEMA

[CRITIQUE] Retour à Séoul – Découvrir un soi qu’on attend plus

Davy Chou revient avec un portrait intime et imprévisible d’un personnage fictif...

6
AUJOURD'HUI, LE CINÉMAEN CE MOMENT AU CINEMAMADE IN ASIA

[CRITIQUE] Goodbye ! – Un feu d’artifice (sans couleurs)

Parfois, l’intégration d’une histoire sur le passage à l’âge adulte peut être...