Auteur : Louan Nivesse

LES EXCLUSIVITÉS DU STREAMING

[CRITIQUE] Werewolf By Night – Rare comme une pleine lune

Marvel Studios vient complètement de sortir du lot et a offert aux fans quelque chose de totalement nouveau. Werewolf By Night est la première (espérons-le, de nombreuses) présentation spéciale Marvel et elle ressemble beaucoup aux films d’horreur d’autrefois – avec juste un petit peu de Marvel pour faire bonne impression. Ce film rappelle les films d’horreur classiques, jusqu’aux bruits et aux remous du “film”, et n’est rien de moins que spécial. Werewolf By Night raconte l’histoire d’un groupe de chasseurs

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Illusions perdues – Balzac serait Honoré

Xavier Giannoli porte habillement son adaptation des Illusions perdues d’Honoré de Balzac, l’histoire d’un jeune homme ambitieux qui s’enivre d’illusions artistiques et sociales dans le Paris de la Restauration (1814-1830). Attendu par beaucoup, le film ravit et émeut dans son exploration du “génie français”, dans un grand moment de cinéma. Le réalisateur français adapte l’œuvre d’Honoré de Balzac, dans un film romantique et critique sur l’ambition, la vanité, la société parisienne lettrée du début du XIXe siècle, une société et

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Le Petit Nicolas – Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ? – Un hommage nostalgique à Goscinny et Sempé

Jean-Jacques Sempé est l’auteur du Petit Nicolas, une bande dessinée centrée sur l’enfance du personnage titulaire. Au fil des décennies, cette bande dessinée est devenue un roman graphique, une adaptation en comédie et maintenant un film d’animation réalisé par Benjamin Massoubre et Amandine Fredon, la fille de René Goscinny, le scénariste et co-créateur du Petit Nicolas, et on peut voir Le Petit Nicolas – Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ? comme une tendre lettre d’amour à la vie et

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Broadway – Pick ‘drags’ Pocket

Broadway, quel bel exemple d’un film audacieux et sobre qui ne demande pas d’attention, mais qui vous séduit définitivement dans son univers. Il se situe entre une comédie musicale noire et une pièce du genre réalisme social, avec de fortes doses de gentils gangsters et de fantaisie symbolique (principalement sur les épaules d’un singe enragé, piégé dans une cage). Ce style hybride s’avère idéal pour encadrer l’histoire d’un groupe de pickpockets qui résident dans un théâtre abandonné, situé dans un

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Ambulance – Course contre la mort

C’est le retour de Michael Bay au cinéma, depuis le catastrophique cinquième volet de Transformers, et un passage laborieux sur Netflix avec Six Underground. Inspiré d’un film Danois sorti en 2005, Ambulance raconte l’histoire de deux frères adoptifs, incarnés par Jake Gyllenhaal et Yahya Abdul-Mateen, qui se lancent dans un braquage de banque, mais leur évacuation ne se passe pas comme prévu et sont contraints de voler une ambulance, prenant ainsi en otage une infirmière (Eiza Gonzalez), et un jeune

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Jack Mimoun et les secrets de Val Verde – Une aventure qui manque d’essence

À l’annonce de ce projet de comédie d’aventure produit par Pathé et porté principalement par Malik Bentalha (réalisateur, scénariste et acteur) en janvier 2019, on pouvait avoir peur du résultat. Quelques années plus tard, nous avons eu les premières images et l’annonce d’un casting de soutien plutôt prestigieux avec des acteurs tels que Joséphine Japy, Jérôme Commandeur, François Damiens et Benoît Magimel qui vient de recevoir un César. C’est alors que nos craintes se sont estompées. La comédie est drôle,

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] BAC NORD – De l’Assaut à la Fourrière pour Chiens

Après ses trois premiers films, on sentait que le réalisateur et scénariste Cédric Jiménez allait tôt ou tard libérer entièrement son potentiel pour rénover le cinéma français et plus spécifiquement le thriller. Sa direction d’acteurs, son partenariat comme dans ses précédents films avec Audrey Diwan et son désir de faire sortir ses acteurs de leur zone de confort éclatent littéralement sous nos yeux dans son quatrième film Bac Nord. On sent dans chaque plan de son film une réelle intention

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] En attendant Bojangles – Un air de conte de fées

Cette adaptation du best-seller d’Olivier Bourdeaut flirte entre la comédie déjantée et le drame tragique, et tient bon grâce à l’énergie des acteurs impliqués. Bien que réaliste par nature, l’histoire dégage un air de conte de fées rêveur, marqué du signe “français” qui implique des qualités au niveau du décor, de l’esthétique et de la mise en scène. En le regardant, on a l’impression de lire un livre pour enfants, mais il s’agit simplement d’une histoire d’amour avec des traces

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Butterfly Vision – La réalité a rattrapé la dévastation imaginée

De retour chez elle après avoir été retenue en captivité pendant deux mois, la soldate Lilia découvre qu’elle est enceinte après avoir été violée par son gardien. Parviendra-t-elle à survivre à ce traumatisme et à sauver l’enfant dans une société qui n’est pas prête à les accepter ? Butterfly Vision a incontestablement bénéficié d’un timing incroyable pour son sujet pertinent, qui dramatise le conflit russo-ukrainien. L’action se déroule en 2014 pendant le conflit du Donbas. Lilia (Marharyta Burkovska) est une

LIRE LA SUITE »
LES EXCLUSIVITÉS DU STREAMING

[CRITIQUE] Entergalactic – Into the “Kid Cudi” verse

Aujourd’hui, nous ne sommes pas surpris de savoir que Netflix faisait de l’animation, ni de constater qu’il est possible de réaliser une histoire en animation mature, destinée à un public adulte. Entergalactic confirme les deux observations précédentes, se révélant être un excellent film d’animation capable de s’adresser à un public adulte. Le projet est né de Scott “Kid Cudi” Mescudi et Kenya Barris et dispose d’un casting d’acteurs de grande importance, du moins pour la version originale : de Mescudi

LIRE LA SUITE »
C'est fini, snif