Étiquette : science-fiction

AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Dune : Deuxième Partie – L’Épice contre-attaque

Un amont de sable arrondi par le vent. À sa courbe, des vagues opaques nées de l’agitation des grains. Des millions de tâches aveuglantes face à l’œil de la caméra, des étoiles qui naissent et meurent aussitôt. Un univers en pleine ébullition. Ce n’est qu’après cette vision prémonitoire que (la première partie de) Dune ouvrait le bal de la science-fiction, avec ses kilotonnes de vaisseaux, de costumes et d’effets spéciaux. Pour Denis Villeneuve, il était primordial de percevoir la matière

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Méandre – Le Tube de l’été

La vie se présente comme une précieuse énigme, que nous arpentons parfois sans dessein clairement défini, qu’il s’agisse de nos incertitudes, de la perte de nos points d’ancrage, ou de la quête inlassable de motivations pour persévérer dans notre existence. Toutefois, il nous est interdit de nous égarer, sous peine de regretter amèrement les occasions perdues. Dans Méandre, nous suivons le parcours tourmenté de Lisa, qui s’éveille brusquement pour se retrouver prisonnière d’un dédale de conduits. À travers cette expérience,

LIRE LA SUITE »
MADE IN ASIA

[REVIOWZ] Junk Head – Science-fiction à modeler

Imaginez que les films de la Aardman production (tels que Wallace et Gromit et Chicken Run) aient engendré un enfant japonais. Cet enfant en question serait doté d’un sens de l’humour très noir, d’une passion pour les jeux vidéo Silent Hill et les animés japonais. Les promesses offertes éveillent notre curiosité ! Junk Head est un film d’animation japonais en stop motion réalisé, produit et interprété par Takehide Hori. Dans un futur lointain, les êtres humains ont découvert le secret

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] The Creator – La science-fiction des autres

Il eut été tragique que Star Wars provoque la retraite définitive de Gareth Edwards. Rincé par le tournage du spin-off Rogue One, le réalisateur britannique n’avait plus donné signe de vie depuis ses travaux chez Disney. Mais la fatigue n’est pas le seul motif de cette récente discrétion : Edwards est également de ces cinéastes qui sélectionnent habilement leurs projets. Son flair l’a poussé, par exemple, à refuser la direction de Godzilla 2 : Roi des Monstres – bien qu’il eut supervisé

LIRE LA SUITE »
LES EXCLUSIVITÉS DU STREAMING

[CRITIQUE] Ils ont cloné Tyrone – Peele poil

Sous les néons éclatants de la nuit urbaine, Ils ont cloné Tyrone se présente comme un délire SF aux relents de blacksploitation. À la croisée des genres, Juel Taylor nous entraîne dans une aventure surprenante et captivante, où les rires se mêlent à une réflexion incisive sur les réalités sociales. Ce film, porté par les performances de Jamie Foxx, Teyonah Parris et John Boyega, offre un voyage inattendu à travers un monde à la fois absurde et profond, secouant nos

LIRE LA SUITE »
28ᵉ FESTIVAL DE GERARDMER (2021)

[REVIOWZ] Possessor – Un Brandon possédé par l’envie de bien faire

Possessor, réalisé par Brandon Cronenberg, fils du célèbre cinéaste David Cronenberg, témoigne de l’héritage cinématographique tout en affirmant une identité propre. Malgré des attentes élevées et une longue attente, Possessor est parvenu à se démarquer grâce à son écriture profondément juste et à une esthétique moderne et captivante. Cette dissertation vise à analyser le film de manière nuancée, en reconnaissant ses qualités tout en abordant les défis rencontrés par le réalisateur. C’est le concept L’un des points forts de Possessor

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Les Gardiens de la Galaxie Vol. 3 – Dernier tour émouvant dans l’espace Marvel

Il s’en est passé des choses depuis que James Gunn s’est amusé à fouiller ses vieux cartons de comics pour Marvel. Viré par le studio après deux films et cinq ans de bons et loyaux services, réembauché quelques mois plus tard malgré un passage chez la concurrence (pour le déjanté The Suicide Squad), le réalisateur rempile pour le troisième épisode (ou « volume » selon le titre) des Gardiens de la Galaxie. Le dernier sous sa direction, car le bonhomme est entre-temps

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Le Visiteur du futur – Nouvel Espoir

Les artistes ayant débuté sur internet commencent à s’installer durablement dans le paysage culturel français. Peu importe la qualité des films de cette génération de jeunes vidéastes, il est indéniable qu’ils proposent des choses nouvelles au cinéma Français. Et voila qu’aujourd’hui, après avoir créé et développé un concept, on confie à François Descraques l’opportunité d’adapter son univers du Visiteur du futur sur grand écran. Un pari osé, car il faudra réussir à réunir les générations qui ont grandi avec le

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Avatar : La voie de l’eau – L’œil d’un conteur

Malgré tout le spectacle technologique qu’il crée grâce à ses compétences inégalées et à son orgueil démesuré – notamment lors de son retour triomphal avec Avatar : La voie de l’eau, James Cameron, trois fois oscarisé, n’est pas assez respecté en tant que l’un des meilleurs conteurs cinématographiques d’action et d’émotion que le cinéma ait jamais connu. Avec l’œil d’un réalisateur qui sait prendre des mesures précises, Cameron a créé certaines des séquences d’action les plus élaborées, les plus éblouissantes

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Nope – Une énigme dans le sillon du blockbuster américain

Le cinéma de Jordan Peele s’intéresse toujours à remanier les codes du cinéma fantastique, au biais d’un twist. Il n’est ainsi pas surprenant de mettre en parallèle le sien à celui de M. Night Shyamalan, tant les deux cinéastes construisent leurs récits comme attraction dont le sens complet est révélé en fin de film. Nope est une énigme dans le sillon du blockbuster américain, parce qu’il renvoie à notre propre consumérisme de l’image en dynamitant la peur par l’hors-champ et

LIRE LA SUITE »
C'est fini, snif