[CRITIQUE] Love, Death & Robots (Saison 2) – Pas de réinvention pour maîtriser l’animation à la perfection.

Il y a un niveau de liberté dans la narration que les séries d’anthologies permettent, ce qui est souvent impossible ailleurs. Le format a explosé au cours de la dernière décennie, en particulier en ce qui concerne la narration de genre. Love, Death & Robots ne bénéficie pas seulement de la polyvalence de son format d’anthologie,…