Étiquette : Historique

AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Les Trois Mousquetaires : Milady – Épées et disparités

En début d’année, le premier volet du diptyque d’aventure Les Trois Mousquetaires a été dévoilé, réunissant un casting trois étoiles avec François Civil, Vincent Cassel, Pio Marmaï, Romain Duris et Eva Green. Il se concentre sur le personnage de D’Artagnan, offrant un récit riche en enjeux et porteur d’une certaine ambition. Sous la direction de Martin Bourboulon, ce projet s’inscrit dans une volonté de proposer du grand spectacle d’époque “à la française”, à l’instar d’autres productions marquantes des années 2000

LIRE LA SUITE »
C'ÉTAIT QUOI LE CINÉMA ? [RETOUR SUR..]

[RETOUR SUR..] Guerre et Paix – Vive les soviétiques

L’évènement cinématographique de l’année 2023 n’est pas le nouveau Christopher Nolan, le nouveau Miyazaki ou le film d’horreur Winnie l’Ourson. Non, l’évènement majeur de cette année se trouve être la restauration et la ressortie d’un film soviétique de 1966, adaptation de l’œuvre majeure de Léon Tolstoï, La Guerre et la Paix. Qui dit livre majeur dit adaptation majeure et les soviétiques n’y sont pas allés de main morte. Film le plus cher de l’histoire du pays (coutant aux alentours de

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Le Dernier Duel – Celui de Ridley Scott face aux illusions

Au Royaume de France, le 29 décembre 1386, dans un froid glacial où les flocons se mêlent à une boue maculée de sang, se déroule le dernier duel judiciaire français, une joute féroce dans une vaste cour. La foule enthousiaste soutient avec ardeur les deux combattants de ce duel épique : le chevalier Jean de Carrouges, vétéran appauvri par de nombreuses campagnes, mais honoré de multiples distinctions militaires, et l’écuyer Jacques le Gris, une figure renommée et respectée. L’objet de

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Sissi & Moi – relation de Sororité

La figure d’Élisabeth d’Autriche, surnommée Sissi, a inspiré de nombreuses adaptations et a marqué l’entrée de Romy Schneider dans le monde du cinéma. Cependant, bien avant la trilogie de films d’Ernst Marischka, la vie de cette personnalité majeure du XIXe siècle avait déjà été adaptée dans diverses formes artistiques, notamment la peinture, la littérature et le cinéma, dès l’époque du cinéma muet. Au XXIe siècle, les pays d’Europe centrale ont revisité le personnage de l’impératrice, que ce soit dans des

LIRE LA SUITE »
C'ÉTAIT QUOI LE CINÉMA ? [RETOUR SUR..]

[RETOUR SUR..] Reds – Warren Beatty, le militant (Festival Lumière 2023)

Pour appuyer notre amour pour l’acteur Warren Beatty, il convient de souligner son rôle majeur au sein du mouvement du Nouvel Hollywood, où il a été protagoniste de films tels que Bonnie & Clyde, A Cause d’un Assassinat, John McCabe (critiqué ici) et Shampoo. En outre, Beatty a également endossé le rôle de réalisateur pour plusieurs films, notamment Le Ciel peut attendre, un remake du film Le Défunt Récalcitrant d’Alexander Hall, L’Exception à la Règle il y a quelques années,

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Entre les lignes – Titre plus qu’honnête

Lorsque la littérature se voit projetée sur l’immense toile cinématographique, elle suscite naturellement des attentes d’une adaptation éclairée, où les mots se muent en images et où les protagonistes se métamorphosent en chair et en os sous les projecteurs. Toutefois, dans le cas de l’adaptation d’une œuvre littéraire, il est impératif de démontrer une sensibilité artistique exceptionnelle, de respecter scrupuleusement l’essence du texte originel et de démontrer la capacité à transcender le verbe écrit pour capturer la quintessence de l’intrigue.

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Le Procès Goldman – Être innocent

Le Procès Goldman de Cédric Kahn se dresse tel un phare, éclairant de sa lumière crue les dédales complexes du système judiciaire français des années 70. Dans ce plaidoyer captivant, Kahn nous convie à une réflexion profonde sur la justice, la culpabilité, et les idéaux politiques, tout en dressant le portrait fascinant de Pierre Goldman, un intellectuel engagé et criminel notoire. Le personnage central de ce drame judiciaire, Pierre Goldman, incarne une énigme ambulante, une dualité perpétuelle entre le flambeur

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Golda – L’art de la femme, de la guerre

GOLDA, du réalisateur israélien Guy Nattiv, se démarque comme une œuvre à part entière. Dès le départ, GOLDA intrigue par sa capacité à se faufiler entre les genres. Le spectateur, à première vue, pourrait s’attendre à un biopic classique sur Golda Meir, mais le film va au-delà de cela. Il plonge au cœur des 19 jours cruciaux de la guerre du Yom Kippour de 1973, une période charnière dans l’histoire d’Israël. La décision du réalisateur de combiner ces deux facettes

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Le Jeu de la Reine – Hey Jude! Don’t make it Law

LE MYSTÈRE DE LA PRÉCIEUSE NÉGLIGENCE Le Jeu de la Reine de Karim Aïnouz commence sur les chapeaux de roues avec une intrigue prometteuse : Catherine Parr ourdit une conspiration secrète avec Anne Askew. Pourtant, cette trame intrigante ne tarde pas à se perdre dans les méandres d’une narration chaotique. L’un des plus grands écueils du film réside dans sa tendance à lancer des intrigues sans les développer pleinement. Prenez par exemple le précieux collier que Catherine remet à Anne,

LIRE LA SUITE »
FESTIVAL DE CANNES (2023)

[CRITIQUE] Kubi – Quand Kitano tranche dans le vif de l’absurde samouraï

Huit ans après la conclusion d’Outrage, sa trilogie de yakuzas, Takeshi Kitano fait son grand retour au cinéma avec Kubi, un jidaigeki sur la période tumultueuse du règne d’Oda Nobunaga au 16ème siècle. Le mot Kubi en Japonais désigne le cou, la nuque, et dans le contexte de décapitations, il peut aussi vouloir dire « tête ». Le film s’ouvre sur une rivière dans laquelle flottent les corps sans vie de soldats tombés dans une récente bataille. La caméra s’arrête sur un

LIRE LA SUITE »
C'est fini, snif