[PIFFF 2022] Florilège 2: Projet Wolf Hunting, Huesera & Strange Days

Du 6 au 12 décembre, la 11ème édition du Paris International Fantastic Film Festival s’est tenue comme d’habitude au Max Linder Panorama, une des plus belles salles parisiennes. Un événement toujours très attendu des amateurs de films de genre et autres curiosités !

Voici un compte-rendu des films que j’ai pu voir tout au long du festival !

Si vous avez loupé le précèdent florilège sur Shin Ultraman, Detective Vs. Sleuths, Missing, Electric Dragon 80.000 V : https://cestquoilecinema.fr/piff-2022-florilege-1-shin-ultraman-detective-vs-sleuths-missing-electric-dragon-80-000-v/


Projet Wolf Hunting, Kim Hong-seon

Un cargo transporte un groupe de prisonniers dangereux entre les Philippines et la Corée du Sud, accompagné d’une équipe de policiers. Ça tourne mal, évidemment, mais le film prend une tournure à la Resident Evil avec la présence d’un zombie surhumain. Ce Nemesis, filmé astucieusement de manière à mettre en valeur sa force imposante, en faisant trembler le sol à chaque pas, est assez effrayant. S’ensuit un massacre décomplexé, allant jusqu’à battre un record de crânes éclatés. Autant dire que niveau violence et hémoglobine vous en aurez pour votre argent.

Projet Wolf Hunting – le 15 février 2023 au cinéma.

Huesera, Michelle Garza Cervera

Ce film explore les tourments d’une maternité à venir chez une jeune femme enceinte, en proie à des craquements osseux inquiétants et des visions macabres terrifiantes. La réalisatrice mexicaine tient sa caméra très proche de Natalia Solián, dont la performance physique est remarquable, pour ressentir au maximum les angoisses de son personnage. Quelques séquences cauchemardesques bien tenues pour provoquer du frisson, et un dernier acte convaincant, avec une certaine ambition visuelle permettent à ce drame horrifique d’explorer les questionnements liés à la maternité en flirtant subtilement avec le body-horror.

Huesera – date de sortie inconnue en France.

Strange Days, Kathryn Bigelow

Kathryn Bigelow, sortant d’un grand succès avec Point Break, s’empare d’un scénario de James Cameron, pour proposer ce film de science-fiction au propos politique quasi prophétique, et au concept voyeuriste passionnant, interrogeant notre rapport à l’image, et à notre recherche d’un frisson que la réalité ne peut nous offrir. Un film hautement ambitieux qui mériterait d’être largement plus cité parmi les œuvres phares du genre depuis ces 30 dernières années. Un plaisir de le revoir dans cette belle copie 35mm.

Strange Days – disponible en DVD.


En résumé, une édition avec une bien belle programmation, surtout venant d’Asie puisque ces productions ne seront probablement pas visibles au cinéma en France par la suite. 

Un grand merci aux organisateurs, à Mad Movies, et au service presse pour la bonne tenue du festival.

0
0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *