Auteur : Vincent Pelisse

ACTUALITÉ CINÉMA - EN SALLES, (S)VOD, etc..

[CRITIQUE] The Bikeriders – L’amour du bitume

Cela faisait près de six ans depuis la sortie de son précédent film, Loving, que nous attendions une nouvelle œuvre de Jeff Nichols, assurément l’un des cinéastes américains les plus intéressants de ces vingt dernières années. Il revient cette fois avec The Bikeriders, adaptation du livre photo éponyme de Danny Lyon, relatant la vie d’un groupe de motards du Midwest. En raison de la forme de cet ouvrage, Nichols choisit de construire son récit de manière hybride, entre fiction et

LIRE LA SUITE »
CQL'EN BREF

[CQL’EN BREF] Comme un lundi (Ryo Takebayashi)

Passer après de nombreux films de boucle temporelle, et notamment les rafraîchissantes itérations en plan séquence de Junta Yamaguchi ces dernières années (Beyond the Infinite Two Minutes, En Boucle), n’est pas chose aisée. C’est pourtant le défi du premier long-métrage de Ryo Takebayashi, qui ne nous emmène pas dans une boucle d’une journée, quelques heures ou quelques minutes, mais d’une semaine entière, dans le petit open space d’une agence de publicité. On suit alors le parcours de Yoshikawa, une jeune

LIRE LA SUITE »
CQL'EN BREF

[CQL’EN BREF] Monkey Man (Dev Patel)

Le cinéma d’action américain est malheureusement monopolisé et sclérosé par la saga John Wick, et au vu des premières images, on pouvait légitimement se demander si Monkey Man allait être une énième copie. Dev Patel, qui signe ici sa première réalisation, embrasse totalement ces attentes. Dès le début il nous signifie qu’il souhaite s’en démarquer, à travers une courte scène chez un vendeur d’armes où l’on demande au protagoniste s’il souhaite acheter les mêmes flingues que ceux du célèbre tueur

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Godzilla x Kong : Le Nouvel Empire – Terre et Tête Creuses

Il y a trois ans, Godzilla vs Kong s’est vu privé d’une sortie dans les salles françaises, alors que leur réouverture post-pandémie était imminente. Bien que la qualité artistique du film semblât discutable, il aurait été préférable de voir ces deux monstres se battre sur grand écran, ce qui aurait bénéficié au box-office hexagonal. La suite, intitulée Godzilla x Kong : Le Nouvel Empire (remarquez le subtil remplacement du “versus”, indiquant la fin de leur affrontement), arrive cette fois-ci au

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[RETOUR SUR..] Lady Vengeance – Elle s’appelait Sorcière

Dernier volet de la trilogie vengeresse de Park Chan-wook après le cultissime Old Boy, ce Lady Vengeance, comme le titre l’indique, vient explorer le thème sous un point de vue féminin cette fois. Lee Geum-ja a été incarcérée 13 ans pour le rapt et le meurtre d’un petit garçon, mais à sa sortie, elle compte bien faire payer le prix fort au véritable coupable… On peut y voir certaines similitudes avec La Femme Scorpion de Shunya Ito avec l’iconique Meiko

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Creation of the Gods I: Kingdom of Storms – coup d’état divin

Adapté du célèbre roman L’Investiture des Dieux il y a 4 siècles, contant l’une des plus grandes légendes chinoises, sur fond de réalité historique, Creation of the Gods: Kingdom of Storms est le premier volet d’une trilogie, ayant cartonné en Chine (60 millions d’entrées), et qui arrive dans nos salles exclusivement ce week-end du 10-11 février. Une fresque historique visant à raconter la prise de pouvoir des Zhou sur le cruel Roi Shang, et à familiariser un plus large public

LIRE LA SUITE »
C'ÉTAIT QUOI LE CINÉMA ? [RETOUR SUR..]

[RETOUR SUR..] Shin Godzilla – Phobie administrative

Après avoir entamé une relecture en plusieurs films de sa série animée culte Neon Genesis Evangelion, Hideaki Anno s’attaque à donner un coup de neuf au célèbre lézard géant japonais. Il y partage la réalisation avec un de ses fidèles collaborateurs, Shinji Higuchi, superviseur d’effets spéciaux ayant travaillé sur la fabuleuse trilogie Gamera des années 90, ce qui le rend familier des films de kaijus en prise de vues réelles.  Le tout premier film Godzilla, réalisé par Ishirô Honda, est

LIRE LA SUITE »
12E PARIS INTERNATIONAL FANTASTIC FILM FESTIVAL​

[RECAP #6] hitcher & There’s something in the barn (PIFFF)

Dernier jour du festival, et si on aurait bien aimé ne pas manquer le documentaire sur Dario Argento, on va se pencher ici sur les deux dernières séances, avec Hitcher, et le film de clôture. HITCHER, de Robert Harmon (Séance Culte) Le pitch est très simple : un jeune homme qui s’occupe de livrer une voiture de Chicago jusqu’en Californie, prend en stop un type mystérieux, espérant tuer l’ennui du trajet et éviter de s’endormir. L’auto-stoppeur est en réalité un

LIRE LA SUITE »
12E PARIS INTERNATIONAL FANTASTIC FILM FESTIVAL​

[RECAP #3] En Boucle & Run and Kill (PIFFF)

EN BOUCLE, de Junta Yamaguchi (en compétition) En 2020, Junta Yamaguchi avait surpris avec son premier long-métrage, Beyond the Infinite Two Minutes, qui explorait le concept de boucle temporelle, à travers un seul plan séquence de 71 minutes. Il revient ici avec River (En Boucle), qui parle à nouveau d’une boucle temporelle autour de la même durée. Là où ce qui faisait l’originalité du premier film, voir le futur 2 minutes plus tard à travers un écran, donnait lieu à

LIRE LA SUITE »
12E PARIS INTERNATIONAL FANTASTIC FILM FESTIVAL​

[RECAP #1] The Sacrifice Game, Marquis, Vermines (PIFFF)

THE SACRIFICE GAME, de Jennifer Wexler (en compétition) Second long-métrage de la réalisatrice américaine, qui nous amène dans une école de jeunes filles, qui pendant les fêtes de Noël subit l’attaque de fanatiques de Charles Manson. On est ici face à un postulat classique de meurtriers qui croient s’attaquer à des cibles faciles, mais qui s’en mordront sévèrement les doigts… On est face à une série B qui aurait très bien pu être tournée dans les années 70 (époque du

LIRE LA SUITE »
C'est fini, snif