Catégorie : AUJOURD’HUI, LE CINÉMA

ACTUALITÉ CINÉMA - EN SALLES, (S)VOD, etc..

[CRITIQUE] Les Guetteurs – MENSONGE ! FAUX ! FAUX D’ÉTAT ! PERROQUET !

Dans son premier tour de piste derrière la caméra, Ishana Night Shyamalan plonge audacieusement dans le territoire de l’horreur avec “Les Guetteurs”. Inspiré du roman captivant d’A.M. Shine, le film nous entraîne dans les méandres sombres et mystérieux de l’âme humaine à travers les yeux de Mina, interprétée avec une nuance troublante par Dakota Fanning.

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] La Vie, en gros – Le poids de l’amour (Annecy Festival 2024)

À l’aube de l’adolescence, Ben découvre l’amour pour Claire au collège, mais doit aussi faire face à son poids, classé comme obèse de catégorie 2. Adapté du livre de Mikaël Ollivier, “La Vie, en gros”, le film aborde les défis de l’acceptation de soi avec justesse mais peine à éviter les stéréotypes, malgré des moments touchants.

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] The Glassworker – L’amour à bout de souffle (Annecy Festival 2024)

Entouré de mille et une œuvres d’art en verre soufflé, Vincent grandit dans l’équilibre instauré par son père, partagé entre l’art et le deuil de sa mère. Fils d’un souffleur de verre et élevé dans la boutique la plus populaire du pays, le jeune homme se passionne pour ce métier et, avec le temps, dépasse même le talent de son géniteur. Tout droit venu d’Asie du Sud, The Glassworker participe à la compétition des longs-métrages de la catégorie Contrechamp. Usman

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Pelikan Blue – Renaissance d’une Europe utopiste (Annecy Festival 2024)

Au lendemain de la chute du mur de Berlin, après une longue séparation bipolaire du monde, tout semble à nouveau possible. La découverte de l’extérieur, que les plus jeunes et les plus audacieux n’ont jamais connue, s’offre à eux. Mais le voyage a un coût, et tout le monde ne peut pas se le permettre. Dans un terrible contexte de guerre froide, résultant du conflit le plus meurtrier, la séparation du monde en deux pour l’Europe de l’Est impacte fortement

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] El sueño de la sultana – Utopie féministe (Annecy Festival 2024)

À travers divers pays et différentes cultures, Isabel Herguera nous emmène entre les rêves et la réalité. Construisant son récit à partir d’une œuvre datant de 1905, le combat féministe s’inscrit pourtant dans notre société actuelle. Étant présents à cette nouvelle édition du Festival international du film d’animation à Annecy, nous avons pu assister à la projection du premier long-métrage de la réalisatrice espagnole Isabel Herguera. Projeté dans la catégorie des Longs métrages Contrechamp, cette catégorie propose de mettre en

LIRE LA SUITE »
ACTUALITÉ CINÉMA - EN SALLES, (S)VOD, etc..

[CRITIQUE] The Bikeriders – L’amour du bitume

Cela faisait près de six ans depuis la sortie de son précédent film, Loving, que nous attendions une nouvelle œuvre de Jeff Nichols, assurément l’un des cinéastes américains les plus intéressants de ces vingt dernières années. Il revient cette fois avec The Bikeriders, adaptation du livre photo éponyme de Danny Lyon, relatant la vie d’un groupe de motards du Midwest. En raison de la forme de cet ouvrage, Nichols choisit de construire son récit de manière hybride, entre fiction et

LIRE LA SUITE »
ACTUALITÉ CINÉMA - EN SALLES, (S)VOD, etc..

[CRITIQUE] Bad Boys: Ride or Die – Les vieux des Muppets

Qu’est-ce qu’un “mauvais garçon” ? Ces hommes accumulent les frasques, atteignent une popularité sulfureuse, détestés par certains tout en étant idolâtrés par d’autres. D’un côté, l’un gifle lors des Oscars, et incarne le népotisme (Will Smith) ; de l’autre, l’autre voit sa carrière cinématographique sombrer, enchaînant les échecs (Martin Lawrence). Pourtant, tous deux continuent de porter une franchise qui les a hissés au rang de stars mondiales, probablement la seule qui les accepte encore : Bad Boys. Après deux premiers

LIRE LA SUITE »
ACTUALITÉ CINÉMA - EN SALLES, (S)VOD, etc..

[CRITIQUE] Love Lies Bleeding – Poussée de Pecs, poussée de sang

Rose Glass n’aura pas attendu bien longtemps pour réaliser des films outre-Atlantique. Il faut dire que son premier long-métrage, Saint-Maud, avait fait du bruit en remportant quatre prix au festival de Gérardmer en 2020. Et tandis que Morfydd Clark, actrice de Maud, s’est vu confier le rôle principal de la série Prime, Le Seigneur des Anneaux, Glass a bénéficié de moyens plus importants et d’un joli casting pour son deuxième film. La Britannique reste dans un registre plutôt horrifique, mais

LIRE LA SUITE »
ACTUALITÉ CINÉMA - EN SALLES, (S)VOD, etc..

[CRITIQUE] Abigail – ces cons, bon sang !

Après le surprenant Wedding Nightmare de 2019 et une incursion dans la saga Scream avec deux films médiocres et tapageurs, Matt Bettinelli-Olpin et Tyler Gillett reviennent avec une autre boucherie dans un manoir : Abigail. L’histoire se concentre sur un groupe d’individus qui, sans se connaître, kidnappent la fille d’un homme immensément riche dont ils ignorent l’identité. Ils doivent attendre la rançon dans le manoir tout en surveillant l’enfant. Dès le départ, le scénario se révèle d’une prévisibilité consternante. On

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Marcello Mio – Jouer pour jouer

Chiara Mastroianni et Benjamin Biolay avaient déjà tourné ensemble dans Chambre 212, incarnant un couple fracturé par le temps. S’ils se retrouvent dans Marcello Mio, ce n’est plus la rupture sentimentale qui intéresse Christophe Honoré. L’actrice incarne une idée de son propre père, légende du cinéma italien qu’est Marcello Mastroianni. Elle pense devenir son fantôme, et non plus l’inverse. En pleine crise identitaire, le personnage voit son attitude toute changée, ses mimiques plus « cinématographiques ». Son petit monde est affecté, de

LIRE LA SUITE »
C'est fini, snif