Catégorie : AUJOURD’HUI, LE CINÉMA

AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] La Chimère – Passé Composé (Festival Lumière 2023)

La Chimère, le dernier film de la trilogie “campagnarde” d’Alice Rohrwacher, occupe une place singulière dans la filmographie de la réalisatrice. Il s’agit à la fois d’une conclusion et d’un retour aux sources, sans se situer ni dans le futur ni dans le passé. Alors, où trouve-t-on ce long-métrage sur l’échelle temporelle ? Il se situe précisément dans le présent, abordant de front des enjeux contemporains tout en dégageant une dimension intemporelle. Sa force réside justement dans sa capacité à

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Le Garçon et le Héron – L’âme pure de l’animation (Festival Lumière 2023)

Cette année est véritablement exceptionnelle. En 2023, des cinéastes octogénaires tels que Takeshi Kitano, Martin Scorsese et Michael Mann ont décidé de revenir à l’écran. Dans la continuité de ces vétérans du cinéma, le grand Hayao Miyazaki a finalement dévoilé son nouveau film, dix ans après Le Vent se Lève et après plus de six années de travail, en partie ralenti par une importante pandémie. Avons-nous des doutes quant à la qualité de son nouveau film ? Pas du tout,

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Le Consentement – La nécessité fondamentale d’une permission éclairée

En l’an 2020, l’admirable Vanessa Springora offrit à la lumière de l’opinion son récit autobiographique intitulé Le Consentement, récit des plus poignants, relatant la persévérante emprise qu’exerça l’écrivain Gabriel Matzneff sur son être, alors en sa treizième année d’innocence adolescente. Son opus résonnait tel un cri du cœur, un implacable réquisitoire contre les méfaits de nature sexuelle perpétrés par Matzneff. Toutefois, il allait au-delà, constituant une cinglante dénonciation de la société qui, pendant des décennies, préféra détourner son regard. La

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Expendables 4 – La sortie d’EHPAD trimestrielle 

Expendables 4, la plus récente itération d’une franchise autrefois prometteuse, se présente malheureusement comme une triste illustration de la médiocrité qui caractérise le cinéma d’action contemporain. Dans un monde où des œuvres cinématographiques telles que Rambo ou Piège de cristal ont érigé des standards élevés au sein de ce genre, cette dernière incarnation échoue lamentablement à capturer l’essence même de ses illustres prédécesseurs. Malgré un casting étoilé composé de vétérans de l’action, le réalisateur Scott Waugh semble davantage investi dans

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Le Ravissement – Solitude décomposée

Le premier long-métrage de la réalisatrice et scénariste Iris Kaltenbäck, Le Ravissement (à ne pas confondre avec le dernier Bellocchio), débute de manière assez banale, comportant tous les défauts que l’on est en droit d’attendre d’une première tentative. On y retrouve un synopsis maintes fois vu, traitant des conséquences d’un mensonge, ainsi qu’une voix-off omniprésente qui, en tentant de sur-expliquer, finit par compromettre chaque instant de potentiel suspense. Pourtant, au fur et à mesure que les mois s’écoulent depuis sa

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Linda veut du poulet ! – La simplicité d’une envie

Il est rare de trouver des œuvres qui parviennent à conjuguer l’audace narrative, la profondeur émotionnelle et une esthétique visuelle saisissante. Cependant, Linda veut du poulet ! de Sébastien Laudenbach et Chiara Malta s’impose comme une exception notoire à cette règle. Ce long-métrage d’animation, présenté avec brio et délicatesse, transcende les frontières du langage et de la nationalité pour offrir une expérience remplie de poésie. LINDA N’EST PAS COMME LES AUTRES Dès les premiers instants, la créativité éclate à l’écran,

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Mal Viver / Viver Mal – Deux faces d’une même pièce

João Canijo nous offre un diptyque d’une rare envergure artistique avec les films Mal Viver et Viver Mal. Ces deux œuvres se déroulent dans un hôtel portugais en déclin, plongeant profondément le spectateur dans les destins de ses occupants, qu’ils soient membres du personnel ou clients. Ce diptyque se distingue par son habileté subtile à dialoguer et à s’entrelacer. Dans Mal Viver, une immersion intense dans la routine complexe du personnel de l’hôtel est proposée. La mise en scène de

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] L’Exorciste : Dévotion – La Longue Nuit de l’Exorsieste

400 millions de dollars. C’est la somme qu’a payé Universal Pictures pour les droits d’adaptation au cinéma d’une nouvelle trilogie L’Exorciste, censée s’inscrire dans l’héritage du chef-d’œuvre de William Friedkin, qui fête les 50 ans de sa sortie cette année. À la mise en scène on retrouve David Gordon Green, accompagné au scénario de Danny McBride, un duo bien connu de la maison Blumhouse puisqu’ils ont signé les 3 derniers films de la franchise Halloween, qui s’inscrivent aussi dans l’héritage

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] La Nonne : La Malédiction de Sainte-Lucie – Suite Abbé-rante

La Nonne : La Malédiction de Sainte-Lucie constitue une déception notoire, un maillon faible dans l’évolution du Conjuring-verse déjà en déclin. Sous la réalisation de Michael Chaves, déjà responsable de La Malédiction de la Dame Blanche, ce film s’inscrit dans une série de productions en décalage avec les standards de qualité jadis établis par l’univers Conjuring. Tandis que le premier opus de La Nonne avait été critiqué et que Conjuring 3 avait été jugé inférieur à ses prédécesseurs, cette tendance

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Bernadette – Game of Chirac

Les Français ont un intérêt marqué pour la politique, mais qu’aimons-nous encore plus que la politique ? Les potins à l’intérieur de la sphère politique, n’est-ce pas ? Bernadette est un biopic fictif qui explore la carrière et la vie de la femme du président Jacques Chirac, nous faisant traverser les deux quinquennats de 1995 à 2007. Entre les intrigues présidentielles, les jeux de pouvoir et les manipulations politiques, la réalisatrice Léa Domenach présente un biopic vendu comme une comédie

LIRE LA SUITE »
C'est fini, snif