Auteur : Louan Nivesse

AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Smile – Sourire à la vie

Dès la première scène de Smile, le premier long métrage du scénariste et réalisateur Parker Finn, vous savez exactement dans quel genre de film d’horreur vous vous trouvez. Il s’agit du même procédé de narration utilisé dans tout le genre, qui consiste à utiliser le passé traumatique d’une personne pour la hanter par le biais d’une entité si imbattable que le protagoniste doit faire face à lui-même et aux véritables démons qui le hantent. Nous l’avons déjà vu dans des

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] The Woman King – Princesse Davis

L’épopée historico-africaine de Gina Prince-Bythewood est un nouveau blockbuster de 2022 qui mérite d’être vu sur grand écran. Avec des costumes impeccables signés Gersha Phillips, des séquences d’action intenses et une nouvelle démonstration de force de Viola Davis. Situé dans le royaume du Dahomey au XVIIIe siècle, The Woman King raconte l’histoire des Kingsgaurd, un groupe de femmes soldats d’élite qui protègent le royaume contre l’Empire d’Oyo et les colonisateurs grâce à leur puissance militaire. Grâce aux actions du général

LIRE LA SUITE »
LES EXCLUSIVITÉS DU STREAMING

[CRITIQUE] Hocus Pocus 2 – Salem pas du tout

S’il y a quelque chose d’un peu intrigant à faire avec une suite 29 ans plus tard, simplement intitulée Hocus Pocus 2, c’est de jouer sur l’idée que la société moderne a accepté les sorcières et étudie maintenant les procès des sorcières de Salem sous un nouveau jour. Ce principe est brièvement abordé ici, alors que les sœurs Sanderson (toujours aussi sottes et fougueuses, interprétées par Bette Midler, Sarah Jessica Parker et Kathy Najimy, qui s’amusent manifestement à revisiter ces

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Juste sous vos yeux – Une grande histoire humaine

La quantité impressionnante de longs métrages réalisés par Hong Sang-soo chaque année (bien qu’il n’ait réalisé son premier film qu’en 1996, Juste sous vos yeux est son 26e film) n’a jamais diminué le rendement dramatique ou l’intégrité filmique de chaque réalisation. Souvent tourné avec un petit budget et une certaine spontanéité, les autres signes distinctifs de Hong, à savoir les plans simples et statiques et les zooms lents, sont tous présents dans Juste sous vos yeux, un récit bref mais

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] 500 mètres sous terre – Le plaisir en surface

Près de dix ans après son précédent long métrage, le film catastrophe à gros budget The Tower (la réponse très tardive de la Corée du Sud à La Tour infernale), le réalisateur Kim Ji-hoon revient au genre avec 500 mètres sous terre, un blockbuster loufoque et super idiot mais indéniablement divertissant. Il n’est pas difficile de deviner que ce film raconte l’histoire d’un énorme trou dans le sol, qui s’ouvre et engloutit tout un complexe d’appartements, le conduisant à 500

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Escape from Mogadishu – S’échapper de la population stéréotypée

Le dernier film d’action de Ryoo Seung-wan, Escape from Mogadishu, se déroule en 1991 pendant la guerre civile en Somalie, et les premiers problèmes du film viennent dès le début, où sur la musique originale comportent des tambours et des chants, comme dans un film hollywoodien raciste des années 30. Hélas, au lieu d’être une aberration plutôt triste, cela est assez révélateur de la manière dont les Somaliens, et par extension les Africains, et par extension encore, les Noirs, sont

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Coup de théâtre – Paye ton (méta) whodunit

Coup de théâtre s’attache tellement à déconstruire le genre du whodunit qu’il oublie d’avoir des personnages attachants ou un mystère passionnant. Pire encore, le réalisateur Tom George (sur un scénario de Mark Chappell) n’offre rien de consistant avec des personnages qui ne cessent de répéter ces clichés. Cette approche est présentée dans une narration fastidieuse par Leo Köpernick, le réalisateur égoïste et conflictuel incarné par Adrien Brody, un cinéaste mis sur la liste noire d’Hollywood qui vit maintenant dans le

LIRE LA SUITE »
LES EXCLUSIVITÉS DU STREAMING

[CRITIQUE] Si tu me venges… – Les inconnues de la vengeance express

Les adolescentes peuvent être de véritables imbéciles. Umm… avant que vous ne me teniez pour responsable de cette déclaration, laissez-moi clarifier les choses – ce n’est pas moi, c’est ce que la réalisatrice Jennifer Kaytin Robinson affirme dans les premières minutes de son deuxième long métrage Si tu me venges…. Un film qui s’ouvre et se clôt sur une fête et qui se délecte de la méchanceté et des comportements psychotiques de cette espèce qu’on appelle les adolescentes, cette comédie

LIRE LA SUITE »
ANALYSE

[ANALYSE] Top Gun – Tony Scott, Tom Cruise et propagande

Ardemment admiré pour son travail de cascadeur aérien de pointe, régulièrement usurpé pour sa sottise égoïste, et constamment critiqué pour son chauvinisme incessant, Top Gun a laissé derrière lui tout un labyrinthe et un héritage stratifié depuis sa sortie originale en 1986. Malgré l’accueil critique initial mitigé (y compris les casseroles qui l’ont qualifié de « propagande pro-militaire »), le classique cinématographique de Tony Scott a captivé la culture d’une manière que peu de films font. Il a fini par

LIRE LA SUITE »
48ᵉ FESTIVAL DE DEAUVILLE (2022)

[CRITIQUE] X – Massacre à la vibromasseuse

L’empreinte du film de Tobe Hooper, Massacre à la tronçonneuse, sur le domaine de l’horreur dépasse toute estimation. Si l’on attribue souvent à Halloween de John Carpenter le lancement du sous-genre du “slasher”, il convient de reconnaître que c’est en réalité le film de Hooper (aux côtés de Black Christmas de Bob Clark, tous deux dévoilés le même jour en 1974) qui a instauré de nombreux codes pérennes. Parmi eux, la caractérisation d’un tueur en série sordide sous les traits

LIRE LA SUITE »
C'est fini, snif