Auteur : Kimly Del Rosario

ANALYSE

[ANALYSE] Lolita à l’écran – Quand les adaptations amplifient la perversité

La sortie du tout nouveau Mean Girls, ou en version française, Lolita malgré moi, rappelle à nos esprits un phénomène phare du siècle dernier qui a fini par s’ancrer dans le vocabulaire des années 2000 : Lolita. Aussi problématique qu’il puisse être, le terme Lolita ou encore nymphette, s’est propagé comme la peste dans la bouche de tous, et notamment depuis ses adaptations cinématographiques. Mais comment a-t-on osé faire un film de Lolita ? Auteur issu de l’aristocratie russe, Nabokov conquit le

LIRE LA SUITE »
C'ÉTAIT QUOI LE CINÉMA ? [RETOUR SUR..]

[RETOUR SUR…] Fear and Desire – Les prémices de Kubrick (Festival Lumière 2023)

En plein cœur d’une guerre fictive, perdus au fin fond d’on ne sait où, combattant on ne sait qui, des soldats se retrouvent livrés à eux-mêmes. Entre folie, trahison et survie, ces derniers vont tenter de regagner leur camp et s’échapper du terrain ennemi sur lequel ils ont atterri. Fear and Desire est le premier long métrage de Stanley Kubrick. Avec un budget de quelques milliers de dollars et financé en grande partie par ses proches, le tout jeune réalisateur

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Le Temps d’aimer – Faites l’amour pas la guerre

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, dans une France où les soldats américains sont encore présents, Katell Quillévéré nous fait voyager entre la Bretagne et la capitale tout en transcendant les décennies. Tout droit inspiré de la vie de sa grand-mère, la réalisatrice, à travers son dernier long métrage, aborde une multitude de thèmes. Les belles images d’archives en noir et blanc sur lesquelles débute le film terminent sur les plages bretonnes, précisément à Dinard, où Madeleine (interprétée par

LIRE LA SUITE »
ANALYSE

[ANALYSE] Prix Lumière 2023 – Wim Wenders & Paris, Texas (Festival Lumière 2023)

Ces quelques jours passés au Festival Lumière nous ont permis de nous immerger pleinement dans le cinéma de patrimoine. Créé par Thierry Frémaux en 2009, le prix Lumière récompense un ou une cinéaste pour tout ce qu’il ou elle a pu apporter au septième art, un « Prix Nobel » du cinéma comme certains l’entendent. Une façon de récompenser cette idylle si intime que partage l’artiste avec le cinéma, à travers les œuvres de ce dernier ou de cette dernière. Dans son

LIRE LA SUITE »
FESTIVAL LUMIÈRE

Rencontres avec Terry Gilliam, Wes Anderson et Taylor Hackford – Excursion américaine (Festival Lumière 2023)

Avec une mise en avant du cinéma de patrimoine mais également contemporain, la 15e édition du festival Lumière nous mène au cœur de cet art visuel venant des quatre coins du monde à travers des rétrospectives, des séances présentées, mais aussi des masterclasses. Parmi ces discussions menées par Didier Allouch ou encore Thierry Frémaux, les États-Unis transcendent les cinémas lyonnais, arrivant de tous les horizons du pays américain. TERRY GILLIAM, UN DRÔLE DE RÉALISATEUR La semaine débute avec l’arrivée forte

LIRE LA SUITE »
C'ÉTAIT QUOI LE CINÉMA ? [RETOUR SUR..]

[CRITIQUE] Jalouse – Le diable s’habille en Benetton (Festival Lumière 2023)

Dans les couloirs d’un lycée parisien et sous son long manteau bleu, Karin Viard incarne Nathalie Pêcheux. Mère d’une jeune danseuse, divorcée et professeure en khâgne, Nathalie se retrouve au pied de la ménopause. Une étape de sa vie qui compliquera ses relations autant amicales que familiales. Au cours de cette semaine de festival, nous avons pu assister à la projection de Jalouse, dans le cadre de la venue de Karin Viard pour l’occasion, plusieurs projections des films dans lesquels

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Le Cercle des neiges – Au cœur de la misère glaciale (Festival Lumière 2023)

Le 13 octobre 1972, au cœur de la cordillère des Andes, sont éparpillés sur plusieurs kilomètres, les cadavres du crash du vol Fuerza Aerea Uruguaya 571. Les survivants de ce terrible enfer se retrouvent livrer à eux-mêmes, où l’horizon qui les entoure ne se composent que de sommets blancs. Lors de cette semaine de festival, nous avons pu assister en avant-première à la projection du tout nouveau long métrage de Juan Antonio Bayona, avec sa présence. Réalisateur du célèbre film

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Mystère à Venise – Petits meurtres entre voisins

Au lendemain de la seconde Guerre Mondiale et à la veille de la toussaint, Kenneth Branagh nous plonge dans cette Venise sinistre où il incarne lui-même le personnage phare : Hercule Poirot. Notre cher enquêteur maintenant à la retraire interrompt cette dernière lorsque vient lui rendre visite son amie Ariadne Oliver (interprétée par Tina Fey). Auteure de romans policiers à succès, celle-ci le convainc d’assister à une séance de spiritisme dans l’unique but de démontrer la falsification de cette fameuse séance.

LIRE LA SUITE »
51E FESTIVAL LA ROCHELLE CINÉMA (FEMA)

[RETOUR SUR..] Les Autres – L’enfer c’est les autres

Sorti en 2001 et troisième long-métrage d’Alejandro Amenábar, Les Autres s’impose dans l’univers du cinéma fantastique tout en flirtant avec l’horreur. Au cœur d’un somptueux manoir sur l’île de Jersey, au lendemain de la seconde Guerre Mondiale, nous suivons dans ce huis clos, Grace (interprétée par Nicole Kidman) ainsi que ses deux enfants. Alors que son mari parti à la guerre ne donne plus de signe de vie, Grace se retrouve seule à s’occuper de Nicholas et Anne. Atteints d’une

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Mon père et moi – De Nirold au club med bourgeois

Notre grand mafieux italien préféré s’ouvre à un tout nouveau business : le capillaire. Dans ce long-métrage où De Niro incarne un modeste coiffeur, son fils le confronte au milieu bourgeois dont est issu sa petite amie. Nous suivons le temps d’un long week-end de juillet, le périple de Sebastian et de son père, au cœur de la demeure de sa future belle-famille, où il compte bien demander la main de sa bien-aimée malgré la discordance entre les deux cultures. À

LIRE LA SUITE »
C'est fini, snif