[RETOUR SUR] Once Upon A Time In Hollywood – Réécriture ingénieusement nostalgique de l’Histoire.

Mettons une chose au clair, il n’y a rien de tel qu’un film de Quentin Tarantino. Rien. Il y a peu d’expériences cinématographiques au cours desquelles vous pouvez instantanément savoir que vous regardez le mélange unique de style et de dialogue de l’ancien vendeur de vidéothèque, mais chacun de ses neuf films ont été singulièrement différents…

[RETOUR SUR] Halloween (2018) – Le réveil inespéré de Michael Myers

Sans tenir compte de toutes les suites d’Halloween précédentes, ce film semble être un moyen beaucoup plus approprié de ramener les personnages. L’original de 1978 est un film simple, extrêmement efficace et incroyablement serré, alors que cette suite semble un peu plus lâche. Cette liberté est bénéfique pour certains domaines de cet Halloween (2018), à savoir…

[CRITIQUE] Le chat à neuf queues (1971) – Enquête labyrinthique sur les débuts d’un Dario Argento inspiré

Réalisateur culte marginalisé par la cinéphilie, maître de l’horreur, intransigeant et intègre, Dario Argento poursuit sa route malgré le mépris de la critique et l’indifférence de la production cinématographique formatée. Expérimentant dans chacun de ses films pour le meilleur et pour le pire, revenons sur ce qui a introduit Argento dans le panthéon des maîtres… Synopsis…