Auteur : Julien Homere

C'ÉTAIT QUOI LE CINÉMA ? [RETOUR SUR..]

[RETOUR SUR..] Smooth Talk – Loup y-es tu ?

Le cinéma est un art impitoyable, tant pour ceux qui le font que pour ceux qui le regardent. C’est un domaine et une industrie en perpétuel mouvement, sources à la fois d’innovations et de frustrations artistiques et technologiques. Un(e) cinéphile avance donc dans un cimetière qui ne dit pas son nom, conscient(e) à la fois de ce qui est et ce qui aurait pu être au moment du tournage et à la sortie du projet. Pour preuve, le patrimoine mondial

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Un coup de dés d’Yvan Attal – assurance sur l’amorphe

Mais quelle folie nous pousse à parler d’un film d’Yvan Attal en 2024 ? Non pas que le bonhomme soit mauvais acteur mais pour sûr un cinéaste moyen. En témoigne le souvenir de Le Brio, fable réactionnaire pour prime time sur TF1 où un boomer d’Assas apprenait la vie à une étudiante de Créteil. Vision nauséabonde paternaliste et symbole d’un des pires concepts du cinéma français, à savoir le bourge qui dresse le pauvre. Fanny Ardant (Ma France à moi)

LIRE LA SUITE »
C'ÉTAIT QUOI LE CINÉMA ? [RETOUR SUR..]

[RETOUR SUR..] Lune froide – Cadavre exquis (Festival Lumière 2023)

Luc Besson est une merde. Ça, on sait. Outre une filmographie atroce depuis Angel-A, de nombreuses affaires sur ses méthodes de travail et sa vie privée donnent une image pour le moins « contrastée » du bonhomme. Aussi pourrie soit la personne, une lueur de génie le traversait entre deux bouses d’Olivier Megaton lorsqu’il aidait à monter sans prévenir un projet sortant des sentiers battus. Pour résumer : être humain médiocre, artiste has-been mais producteur (parfois) inspiré. Que ce soit pour l’unique

LIRE LA SUITE »
C'ÉTAIT QUOI LE CINÉMA ? [RETOUR SUR..]

[RETOUR SUR..] William Friedkin – Killer Joe, j’irai kalacher sur vos tombes

Ce 7 août 2023, William Friedkin nous a quitté. Après Michael Cimino en 2016, c’est une autre légende du Nouvel Hollywood qui s’éteint. Les auteurs du mouvement sont destinés à disparaître. Nous le savons, nous nous y préparons mais chaque départ reste un crève-cœur. Tant d’œuvres de ces géants ont forgé le goût de cinéphiles sur des décennies. Tourner la page n’en devient que plus amer. L’amour intact, les années passant. A contrario du réalisateur de La Porte du Paradis,

LIRE LA SUITE »
REVIOWZ IN SHADOWZ

[REVIOWZ] POSSUM – Enfer pour marionnettriste

« Il s’agit d’un film sur quelqu’un qui sonde le passé. Mais je pense qu’il est important de regarder vers l’avant en même temps. Sinon on s’y perd. » C’est en ces termes que Matthew Holness répondait à une question de Film4 sur la nostalgie qui irrigue son premier long-métrage, Possum. Si vous avez grandi dans la culture internet des années 2000, son nom vous dit sans doute quelque chose. Le réalisateur a sorti en 2004 la série Garth Marenghi’s Darkplace, mokumentaire

LIRE LA SUITE »