Étiquette : Roschdy Zem

AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Vivants – Oublier le Capital

Dans le domaine exaltant du journalisme d’investigation, se déploie un processus immersif exigeant, conjugué à une rigueur organisationnelle nécessaire pour livrer un reportage dûment orienté, et idéalement exhaustif. Pour l’audience, il y a quelque chose de captivant à absorber ces informations ; des émissions telles que 90′ Enquêtes, Capital, Enquête exclusive, Grands Reportages, entre autres, parviennent à séduire un large public et, selon les sujets abordés, à susciter des pics d’intérêt significatifs. Cependant, le principal écueil de cette forme de

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] L’Innocent – Braquage à la Française

4ème long-métrage pour Louis Garrel en tant que réalisateur, notamment après L’Homme Fidèle et La Croisade. L’Innocent raconte l’histoire d’Abel, pris d’angoisse après le mariage de sa mère avec un homme en prison. Avec sa meilleure amie Clémence, il va tout faire pour la protéger. Un film nettement plus ambitieux que ses précédents, sans oublier la légèreté de ton et l’humour qu’on lui connaît.  Louis Garrel, toujours empreint d’un brillant sens du rythme pour les dialogues, est bien épaulé par

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Les Enfants des Autres – L’amour d’une belle-mère

Les Enfants des Autres est le nouveau long-métrage de Rebecca Zlotowski, après Une Fille Facile, ou encore Grand Central. Présenté en compétition à la Mostra de Venise, le film raconte l’histoire de Rachel, une femme d’une quarantaine d’années qui voit son espoir de concevoir un enfant s’amenuiser de plus en plus. Elle rencontre Ali, et espère fonder enfin une famille avec lui, et notamment s’intégrer dans son quotidien et celui de sa petite-fille de 4 ans, Leila. Le film traite

LIRE LA SUITE »
LES EXCLUSIVITÉS DU STREAMING

[CRITIQUE] Madame Claude – Ne soyez ni pressé ni lent

La décision la plus intelligente de Madame Claude de Sylvie Verheyde, révélatrice de l’ascension et de la chute de Fernande Grudet, propriétaire d’un bordel influent durant le tumultueux Paris de 1968, est d’embrasser les contradictions de son personnage principal plutôt que de les minimiser. Loin d’une biographie bien nette de la femme qui a essentiellement dirigé la vie sexuelle des dignitaires et des fonctionnaires les plus notables de France, il s’agit plutôt d’un portrait boueux d’une femme en grande partie

LIRE LA SUITE »