Étiquette : Michael C. Hall

PAR ÉPISODES

[CRITIQUE] Dexter : New Blood – S1E10 – L’ange déchu

Le dernier épisode de Dexter : New Blood, évidemment très attendu au vu de la qualité de la saison dans son intégralité, est un uppercut ressenti pour tout fan de la série originale. On se rappelle la fin de la huitième saison, qui avait laissé tout le monde un peu pantois, déconcerté par cette transition expéditive où Dexter devenait bûcher et partait à la « retraite ». Cette nouvelle fin, telle qu’envisagée par Clyde Phillips, clairement dirigée de manière inverse, trouve pourtant toute

LIRE LA SUITE »
PAR ÉPISODES

[CRITIQUE] Dexter : New Blood – S1E07, E08 & E09 – Au nom du père

On commençait la saison de Dexter : New Blood en se demandant franchement où tout cela allait mener, était-ce nécessaire, utile et allait-ce pouvoir rattraper les maladresses d’écriture de la huitième saison de la série originale ? Il faut le dire, ces trois épisodes témoignent d’une grande qualité d’écriture, aux cliffhangers tous éblouissants, entre tension et retrouvailles paternelles entre Harrison et Dexter. Quand le personnage apprend par lettre que Kurt Caldwell connait son identité, tout cela ne mène qu’à une seule obsession :

LIRE LA SUITE »
PAR ÉPISODES

[CRITIQUE] Dexter : New Blood – S1E06 – Révélations identitaires

La découverte d’Angela sur la véritable identité de Jim, alias Dexter Morgan, laissait envisager toute une série d’enjeux conséquents pour le personnage. Cet épisode clôt très rapidement tout doute installé sur une intrigue faussement prévisible, qui aurait pu s’apparenter à une lutte pour Dexter afin de ne laisser aucun doute sur son passé meurtrier à son ancienne petite amie. Le fait est que, comme pour toute cette saison, la thématique développée reste celle de l’apprentissage de chacun sur son passé,

LIRE LA SUITE »
PAR ÉPISODES

[CRITIQUE] Dexter : New Blood – S1E05 – Inquiétude familiale

Les soupçons de Dexter sur les instincts meurtriers d’Harrison ne cessent de croître, entre paranoïa et inquiétude parentale. A la fois concerné par la santé mentale et physique de son fils, Dexter devient terriblement maladroit et anxieux, quitte à briser sa routine qu’il tente de conserver depuis le départ, avec la police et les citoyens du village. Harrison, en parallèle, assiste à la fête organisée par ses camarades en son honneur, et consomme stupéfiants et alcool, quitte à tomber dans

LIRE LA SUITE »
PAR ÉPISODES

[CRITIQUE] Dexter : New Blood – S1E03 & S1E04 – Meurtre(s) en suspens

Les deux derniers épisodes confirment ce que l’on pouvait envisager en ce début de saison, au-delà de la menace externe et imminente à Dexter vis-à-vis des meurtres et du risque de se faire découvrir, ses inquiétudes pour son fils risquent de se justifier à long terme. Cherchant à brouiller les pistes sur la disparition du jeune homme, le personnage se confronte au deuil d’un père obstiné et prêt à tout pour le retrouver. Une très belle scène à la fin

LIRE LA SUITE »
PAR ÉPISODES

[CRITIQUE] Dexter : New Blood – S1E02- Sans repère

Ce deuxième épisode poursuit avec logique l’intrigue du précédent concernant les retrouvailles du personnage avec son fils Harrison, sujet central, auquel Dexter doit faire face. La mise en scène est toujours très posée, prenant le soin de cadrer les personnages dans un ensemble beaucoup plus vaste, à l’occasion d’une séquence où Dexter tente de dissimuler les traces de sang laissées à découvert. Et pourtant, malgré le classicisme apparent de l’ensemble, tel un personnage luttant contre son passé, Dexter : New Blood

LIRE LA SUITE »
PAR ÉPISODES

[CRITIQUE] Dexter : New Blood – S1E01- Aux belles retrouvailles sanglantes

On avait quitté Dexter Morgan à l’issue d’une huitième saison où il semblait que le personnage eut trouvé une sérénité en s’extirpant du cocon professionnel et social qu’il avait su établir sur toute une vie entière. Pour cacher son autre personnalité, Dexter se retirait de Miami et s’exiler dans l’Oregon en menant une exploitation forestière. Cette relance de la série intitulée « New Blood » mêlait craintes comme espoirs à l’idée de réhabiliter certaines sous-intrigues et sorts de personnages soit maladroits, soit

LIRE LA SUITE »
47ᵉ FESTIVAL DE DEAUVILLE (2021)

[CRITIQUE] John and the Hole – Un trou de temps

John and the Hole, le premier film de Pascual Sisto, est exactement ce que l’on attend de son titre. Le film, écrit par Nicolas Giácobone de Birdman, raconte l’histoire d’un garçon de 12 ans, John (Charlie Shotwell), qui trouve un trou dans le sol et y piège ses parents et sa sœur aînée pendant une longue période. Au début du film, ses parents le corrigent en disant au jeune John qu’il s’agit en fait d’un bunker, et non d’un simple

LIRE LA SUITE »