[RETOUR SUR…] Souvenirs de Gravity Falls (Saison 1) – Ouverture sur le genre

Publicités

Il y a quelque chose de bizarre dans les dessins animés de notre enfance… C’est qu’on a tendance à les oublier, puis les retrouver plus tard en se disant bon Dieu ce que c’était nul en fait (bonjour Code Lyoko). Puis on côtoie d’autres enfants, parfois se sont même les nôtres ! On découvre avec eux les univers qui les berces, leurs premiers émois qui viendront former leurs futurs goûts et leurs futures cinéphilies, avant de mépriser ce qu’ils regardent et de se dire « ah, c’était mieux avant ! ». Quelle grossière erreur d’avoir autant de mépris pour cela car c’est avec une grande surprise que j’ai découvert la série Souvenirs de Gravity Falls sur Disney+. Une série écrite et dirigée par Alex Hirsch, laissez-moi vous faire découvrir l’aventure et le mystère à portée des enfants et embarquons ensemble à Gravity Fall.

Souvenirs de Gravity Falls raconte l’histoire de Dipper et Mabel. Des jumeaux envoyés au fond de l’Oregon pour passer leurs vacances d’été au beau milieu d’une forêt, chez leur oncle Stan qui tient une boutique « attrape touriste » sur le surnaturel. À peine arrivé Dipper remarque que des phénomènes étranges ont lieu autour de la maison, il découvre en se baladant dans les bois un mystérieux livre dont la couverture représente une main à six doigts et un « 3 ». C’est alors que commence une folle aventure ponctuée d’étrange et de mystère pour découvrir l’auteur du livre, tout en s’enfonçant dans l’histoire et les secrets les plus étranges de Gravity Fall.

© Walt Disney Animation Studios

Qui dit série pour enfants dit accessibilité. C’est avant tout le point fort de cette série : apporter un premier aperçu du cinéma de genre, tout en travaillant la profondeur des personnages. La série est composée de nombreux récits avec de multiples rebondissements pour ne pas endormir les adultes. D’autant que la série revisite de nombreux mythes et légendes avec beaucoup d’humour. Le Yéti, le monstre du Loch-Ness, les fantômes, mais aussi des références cinématographique avec Alien ou Rencontre du troisième type, ce qui fait de Souvenirs de Gravity Fall une immense porte d’entrée pour le cinéma de genre et tout cela dédié à un public enfant.

L’accessibilité de la série se fait avant tout au travers de son ton enfantin et de son humour. Le personnage de Mabel par exemple est parfois assimilé à une petite fille un peu fofolle, facilement attirée par les trucs mignons et les garçons. Ce qui en fait un personnage comique attachant mais qui a force d’évolution au fur et à mesure de la série prend en intensité, en ampleur et devient un personnage fort, doté d’une âme et d’un caractère profond qui touchera tous les spectateurs. Et cela bien loin des clichés que l’on peut apercevoir au premier abord.

Publicités
© Walt Disney Animation Studios

Et si Mabel est aussi bien travaillée, les personnages secondaires et tertiaires ne sont pas en reste. De l’oncle Stan, jusqu’aux habitants « figurant » de Gravity Fall, il y a une réelle envie de leur donner une particularité propre à chacun. Et si ce détail peu déjà s’avérer frappant, il l’est dotant plus que la série sous-entend des relations, parfois homosexuelle, des histoires de familles glauques mais tout ça dans un esprit enfantin et léger, ce qui fait de cette série un grand pas en avant dans l’inclusivité et l’acceptation de l’autre dès l’enfance ! Un pas en avant que Disney aurait dû assumer et intégrer dans ses futures productions pour enfants y compris en long métrage…

La série frappe par la maturité de certains épisodes, notamment lors de la seconde saison avec des épisodes parfois vraiment effrayants. Tout en se rattachant à une forme de légèreté au travers de l’humour pour ne pas traumatiser les plus jeunes. Il y a une intelligence d’écriture qui fascine dans Souvenirs de Gravity Fall. Comme tout grand film de SF, la série suggère plus qu’elle ne montre. Alex Hirsch continue à développer son goût et son envie de partage autour du mystère. Notamment au travers de diverses séries comme Inside Job sur Netflix – qu’il produit – mais aussi dans Luz à Osville (disponible sur Disney+) et Rick et Morty – dans lesquels il est acteur.


Souvenirs de Gravity Fall est une série bien plus intelligents qu’il n’y paraît ! Un vent d’air frais dans le monde des dessins animés pour enfants. Au même titre qu’Adventure Time la série s’adresse autant aux petits qu’aux grands. Démontrant une richesse d’écriture puissante et une forte accessibilité ! Une série de divertissements a regarder sans modérations tant elle propose un univers riche. À découvrir ou à redécouvrir sans attentes.

Souvenirs de Gravity Fall, série d’aventure créée par Alex Hirsch. Avec Jason Ritter, Kristen Schaal, Alex Hirsch,…

Publicités

Souvenirs de Gravity Fall disponible sur Disney+

0
0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *