Étiquette : Aventure

AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Le Royaume des Abysses – Atroce beauté

Vous avez cru qu’un film d’animation prenant place dans un restaurant-sous-marin appartenant à un chef-clown magique, avec des morses et des loutres comme personnel, et des clients aquatiques accrochés à leurs téléphones, où une fillette humaine de 11 ans est le personnage principal, pouvait être considéré comme un film pour enfants ? Vous êtes bien crédule. Vous êtes un sot. Un parfait imbécile (c’est ironique, c’est la campagne marketing qui a merdé). Ce long-métrage est d’une noirceur telle – osant

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Creation of the Gods I: Kingdom of Storms – coup d’état divin

Adapté du célèbre roman L’Investiture des Dieux il y a 4 siècles, contant l’une des plus grandes légendes chinoises, sur fond de réalité historique, Creation of the Gods: Kingdom of Storms est le premier volet d’une trilogie, ayant cartonné en Chine (60 millions d’entrées), et qui arrive dans nos salles exclusivement ce week-end du 10-11 février. Une fresque historique visant à raconter la prise de pouvoir des Zhou sur le cruel Roi Shang, et à familiariser un plus large public

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Pauvres Créatures – Le ridicule peut tuer

Adaptation du roman éponyme d’Alasdair Gray, Pauvres Créatures reprend l’aliénation de l’individu en société contemporaine pour thème principal, couvert dans l’intégralité du cinéma de Yórgos Lánthimos. À la suite du suicide d’une jeune femme enceinte (Emma Stone), le docteur Godwin Baxter (Willem Dafoe) la repêche afin de la faire renaître en lui implantant le cerveau de son bébé. Elle se nommera Bella Baxter, devra apprendre à vivre à leurs côtés sans vouloir découvrir toute la folie de ce grand monde

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Rebel Moon – Partie Un : L’Enfant de Feu – Les Septs Samour…Aïe.

Dans un univers parallèle où l’éloquence règne en maître et l’esprit brille dans le firmament du récit, voici la conception cinématographique d’un enfant autrefois rejeté de l’univers Star Wars. Ce rejeton, baptisé Rebel Moon – Partie Un : L’Enfant de Feu de Zack Snyder, se présente non pas simplement comme un fragment d’une odyssée techno-fantastique de six heures envisagée, mais comme un vaste tableau où Snyder, tel un maestro, manie une palette de ressources illimitées, s’inspirant de la grandeur des

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Wonka – À ne pas confondre avec le réalisateur d’In the Mood for Love

Ce n’est pas la première fois que l’univers de Charlie et la Chocolaterie est adapté au cinéma. Il y a bien sûr eu la version de 1971 par Mel Stuart, dans laquelle le chocolatier extravagant est interprété par Gene Wilder, mais également une seconde en 2005 par Tim Burton. Dans cette seconde version, Willy Wonka est interprété par Johnny Depp ce qui donne une aura bien plus mystérieuse au personnage. Dans le cadre de cet article je ne m’attarderais que

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Les Trois Mousquetaires : Milady – Épées et disparités

En début d’année, le premier volet du diptyque d’aventure Les Trois Mousquetaires a été dévoilé, réunissant un casting trois étoiles avec François Civil, Vincent Cassel, Pio Marmaï, Romain Duris et Eva Green. Il se concentre sur le personnage de D’Artagnan, offrant un récit riche en enjeux et porteur d’une certaine ambition. Sous la direction de Martin Bourboulon, ce projet s’inscrit dans une volonté de proposer du grand spectacle d’époque “à la française”, à l’instar d’autres productions marquantes des années 2000

LIRE LA SUITE »
C'ÉTAIT QUOI LE CINÉMA ? [RETOUR SUR..]

[RETOUR SUR..] Scott Pilgrim vs the World – Sex, Beau, de la Bombe !

La sortie récente, le 17 novembre, de l’adaptation animée Scott Pilgrim Takes Off offre une occasion parfaite de revisiter la première adaptation des comics de Bryan Lee O’Malley : Scott Pilgrim vs the World, réalisée par Edgar Wright et sortie en salle en 2010. Alors que certains considèrent déjà ce film comme une œuvre culte, d’autres le trouvent ennuyeux voire problématique. L’une des premières inquiétudes que l’on peut soulever à propos de cette adaptation concerne son existence même. Adapter l’intégralité

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Hunger Games, La ballade du serpent et de l’oiseau chanteur – La bonne surprise ?

Après huit années depuis la sortie du dernier film, la saga Hunger Games fait son retour sur les écrans. Suzanne Collins, l’auteure des livres Hunger Games, a décidé de publier un nouveau livre, une préquelle à sa trilogie, en 2020. Ce livre retrace l’histoire de Coriolanus Snow, futur président de Panem, et de sa jeunesse lorsqu’il se retrouve malgré lui mentor d’une jeune femme du district 12, Lucy Gray Baird. Sa réussite dépend de la survie de cette dernière ;

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Gueules noires – six pieds sous terre

Après ses deux précédents longs-métrages, Hostile et Méandre sorti en 2021, le réalisateur français Mathieu Turi revient nous proposer un nouveau film de genre, Gueules Noires, nous racontant l’histoire, dans les années 50, d’un groupe de mineurs chargés d’accompagner un professeur venu faire des prélèvements au fin fond d’une mine de charbon. Cependant, ils se retrouvent coincés à cause d’un éboulement, et dans leur recherche d’une porte de sortie, ils découvriront une étrange crypte, abritant une créature mystique depuis des

LIRE LA SUITE »
La rétrospective HUNGER GAMES

[CRITIQUE] Hunger Games : La révolte, partie 2 – Douce amertume

Après avoir sauvé Peeta des griffes du Capitole, Katniss retrouve un jeune homme qui ne la reconnaît plus. En effet, suite aux tortures subies du Capitole, Peeta souffre de déréalisation, sombrant lentement dans une folie douloureuse. Pendant ce temps, la présidente Coin du district 13 organise une attaque contre le Capitole avec l’aide des autres districts, et Katniss souhaite se joindre à cette action. Elle décide de profiter du tournage d’un spot de propagande pour contraindre l’équipe de l’aider à

LIRE LA SUITE »
C'est fini, snif