Étiquette : Michael Rooker

LES EXCLUSIVITÉS DU STREAMING

[CRITIQUE] Vivo – L’éclatante musique de Miranda continue de vivre

C’est une grande année pour Lin-Manuel Miranda. Hamilton tourne toujours sur Disney+, In the Heights qui est l’un des films ayant fait le plus de bruits lors de sa sortie. Il collabore de nouveau avec Disney pour Encanto et son premier film Tick, Tick… Boom ! sortira avant la fin de l’année sur Netflix. Initialement conçu par Sony Animation pour une sortie au cinéma, le film a été vendu à Netflix dans le cadre du remaniement des calendriers de sortie

LIRE LA SUITE »
La rétrospective JAMES GUNN

[CRITIQUE] The Suicide Squad – James sort les gros Gunn(s)

Une citation circule selon laquelle le scénariste et réalisateur James Gunn aurait pu faire “tout ce qu’il voulait” sur The Suicide Squad. C’est quelque chose que mon esprit a quelque peu écarté de son discours promotionnel, même si je savais que ça allait être sauvage. Après avoir vu le film, je suis maintenant convaincu que personne chez Warner Bros. (et certainement pas un algorithme d’entreprise) ne regardait par-dessus les épaules du fou furieux pendant qu’il concevait ce qui est incontestablement

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Fast & Furious 9 – Plus gros, plus con, plus cher et plus chiant ?

J’ai l’impression de poser cette question à chaque nouveau film Fast & Furious, mais qui aurait pu imaginer que le premier film, au budget modeste, mettant en scène un flic infiltré dans le milieu des courses de rue de Los Angeles, deviendrait non seulement une énorme franchise, mais aussi un poids lourd du box-office mondial ? Pourtant, vingt ans après le film Fast and Furious de 2001, nous voici avec le neuvième volet de cette série immensément populaire. Et si

LIRE LA SUITE »
LES EXCLUSIVITÉS DU STREAMING

[CRITIQUE] Love and Monsters – Amateurs de grosses bébêtes, profitez-en.

L’apocalypse a été présentée d’innombrables manières différentes dans le monde du cinéma au fil des ans, des zombies de Night of the Living Dead de George A. Romero au nouvel âge glaciaire de The Day After Tomorrow. Les films nous préparent constamment à un certain nombre de scénarios désastreux qui pourraient potentiellement anéantir l’humanité, certains terriblement réalistes et d’autres trop exagérés pour même s’inquiéter. C’est dans cette dernière catégorie que vous trouverez Love and Monsters, un film d’apocalypse de haut

LIRE LA SUITE »