Nous retrouvons nos compagnons à bord de leur vaisseau, dans la continuité de l’épisode précédent, pour un atterrissage badass et intense avec une dose d’humour. Nos personnages favoris se retrouvent donc sur une planète bleu, peuplée d’espèces semblables à des amphibiens (calmars, crapauds) où d’autres mandaloriens se trouvent… 

Les choses se précisent après cet épisode riche en symboles de l’univers Star Wars, vous serez ainsi forcément ravi(s) si vous avez suivi les séries animées Clone Wars et Rebels. Des éléments d’intrigue liés à ces séries ou encore à la première saison de The Mandalorian sont présents, je vous invite à vous y intéresser pour ne rien manquer lors des prochains épisodes. Retenez bien tout ce qui concerne les Jedi, un certian sabre noir et des divisions entre Mandaloriens…

La catcheuse Sasha Banks dans le rôle de Sabine Wren.

Réalisé par Bryce DALLAS HOWARD, cet épisode de 35 minutes reste dans la continuité de la trame principale tout en étant, encore une fois, une mission annexe aux enjeux principaux. Malgré tout, cette “quête secondaire”, grâce à ses nombreux liens avec l’univers étendu, est plus pertinente que la précédente et apporte un supplément d’intérêt à la série après un chapitre 10 qui pouvait paraître quelque peu illusoire. 

Je dis merci à Jon FAVREAU et Dave FILONI pour cet épisode et la tournure que prend The Mandalorian. Une bonne dose d’action à la sauce Star Wars, faite de blasters et autres bombes, fait toujours du bien au moral en ces temps de confinement.

2
0