Étiquette : Kumail Nanjiani

ACTUALITÉ CINÉMA - EN SALLES, (S)VOD, etc..

[CRITIQUE] S.O.S. Fantômes : La Menace de glace – Polluer nos esprits

À quel moment de votre vie avez-vous saisi que l’antagoniste du Ghostbusters original d’Ivan Reitman était, en fait, l’Agence de protection de l’environnement ? Cela réside au cœur même du film, sans nécessiter d’analyse subtile, avec cette agence gouvernementale représentée par le bureaucrate plaintif Walter Peck (incarné par le perpétuel acteur des années 1980, William Atherton), osant remettre en question le bien-fondé d’une bande de marginaux bardés de technologie, s’égosillant dans les rues bondées, armés de pistolets laser faits maison

LIRE LA SUITE »
AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Les Éternels – Un récit sériel, tueur de temps

Indubitablement, Les Éternels se dresse comme l’œuvre la plus énigmatique, la plus loquace, et la plus excentrique jamais façonnée au sein du Marvel Cinematic Universe. Ce constat révèle, sans doute, la singularité de cette franchise interconnectée, reconnue pour ses récits populaires parsemés de péripéties qui titillent l’imagination des adeptes de bandes dessinées. S’aventurant sur les chemins tortueux de l’histoire humaine et surhumaine, Les Éternels exige un changement, une métamorphose colossale que même les plus fervents admirateurs pourraient peiner à appréhender

LIRE LA SUITE »
LES EXCLUSIVITÉS DU STREAMING

[CRITIQUE] Mort à 2020 – Une satire prévisible par les créateurs de Black Mirror

Depuis des années, le Black Mirror de Charlie Brooker et d’Annabel Jones est la rubrique de tout avenir dystopique infernal vers lequel nous nous dirigeons, et 2020 est la période la plus proche de notre monde réel pour atteindre une sorte de singularité avec cette science-fiction spéculative.fi version de celui-ci. Il semble donc juste que ce soit Brooker et Jones eux-mêmes qui envoient cette époque maudite dans une rafle d’une heure, maintenant diffusée en continu sur Netflix. Il semble tout

LIRE LA SUITE »