[CRITIQUE] Jackass Forever – On prend les mêmes et on recommence ?

[CRITIQUE] Jackass Forever – On prend les mêmes et on recommence ?

6 avril 2022 0 Par Louan N

À la fois hilarant et totalement insensé, le dernier Jackass se présente comme une vidéo de ratés frénétiques. La série Jackass de MTV a fait l’objet d’innombrables retombées, tant sur le grand que sur le petit écran. Leur dernier projet sur grand écran arrive plus de dix ans après Jackass 3D, le dernier film de la franchise, qui est sorti en 2010, en plein milieu de l’engouement pour la 3D à Hollywood. Aujourd’hui, après deux années tumultueuses marquées par de nombreux reports de tournage et de dates de sortie, Jackass Forever est arrivé et l’attente en valait la peine. C’est un film amusant, mais presque toujours atroce, car on est obligé de regarder l’équipe hétéroclite de Jackass passer à la moulinette. L’enjeu des cascades n’est pas seulement dû au fait que le noyau dur de l’équipe a vieilli, mais aussi au fait que leurs nouveaux collègues doivent exécuter une série de gags beaucoup plus extrêmes qui menacent de les mettre sur une civière. Comme le suggère le titre du film, Jackass est éternel et Johnny Knoxville et sa bande continueront probablement à réaliser ces cascades ridicules et grossières jusqu’à un certain âge.

Comme d’habitude, Knoxville et la bande sont de retour pour se faire exploser dans des toilettes portatives, déverser des liquides dégoûtants, tester les nerfs des uns et des autres autour d’animaux mortels, et beaucoup de nudité masculine. Johnny Knoxville, Steve-O, Wee Man et Chris Pontius, entre autres, mènent le groupe qui défie le danger, avec un lot de nouveaux visages qui rejoignent le tournage : Sean « Poopies » McInerney, Zach Holmes, Jasper Dolphin, Erik Manaka et Rachel Wolfson. Avec les stars invitées : Eric Andre, Machine Gun Kelly et Tyler, the Creator. Malgré le brio ridicule de Steve-O, Ehren McGhehey et Wee Man, ce sont Poopies et Zach Holmes qui volent la vedette. Les deux nouveaux membres du casting sont soumis à des atrocités sérieusement loufoques, leurs réactions sont infiniment divertissantes, surtout lorsqu’ils réalisent, à chaque fois, à quel point ils ont manqué de perspicacité en acceptant chaque défi.

« Le plan n’est pas bon, faut recommencer »

Le réalisateur Jeff Tremaine et son équipe de tournage utilisent une série de caméras de qualité variable pour filmer leurs séquences absurdes, quel qu’en soit le coût. Étant donné la nature grotesque de leurs actes, il est logique qu’ils aient toujours opté pour une qualité inférieure, car le matériel professionnel, lourd et volumineux, se briserait probablement et coûterait très cher. Cela fait d’ailleurs partie des charmes de la production MTV. Comme le montre le film, ils sont prêts à faire tout ce qu’il faut pour obtenir le plan, ce qui inclut, du point de vue de la performance, de recevoir des coups de poing dans le scrotum de façon continue, bien qu’ils aient été battus juste avant. L’utilisation du ralenti peut être assez surprenante à certains moments, lorsque le film rejoue ce qui vient de se passer, c’est un outil intelligent qui est utilisé pour souligner à quel point leurs actions sont dramatiques et insensées. Il est clair que l’équipe de Jackass derrière la caméra, qui fait régulièrement des apparitions comiques, est toujours sur le qui-vive, prête à réaliser le plan parfait pour mettre en valeur chaque cascade d’une manière dramatiquement comique. Qu’il s’agisse de gros plans inquiétants sur des organes génitaux masculins ou d’un plan au ralenti sur le nouveau test de la coque, qui implique désormais un bâton de saute-mouton, tout fonctionne pour susciter une réaction extrême du spectateur.

La claque de Will Smith sur Machine Gun Kelly.

Ce que Jackass Forever fait que ses prédécesseurs n’ont pas fait, c’est que presque tout le monde sort son matériel et l’utilise dans une sorte de cascade. Presque tous les acteurs principaux sont nus à un moment ou à un autre, à l’exception notable de Johnny Knoxville. Steve-O, avec le test de la coque d’Ehren McGhehey, réalise ce qui pourrait être l’exploit le plus littéral du film. Il inclut un essaim d’abeilles et ses organes génitaux, on va dire ça comme ça. Inutile de dire que c’est douloureux à regarder. Il y a quelque chose de subversif dans le fait que Jackass Forever expose ouvertement et sans fin les organes génitaux masculins, qui les met en évidence comme quelque chose de fragile et de peu masculin. Ce n’est là qu’une des façons dont la franchise conteste Hollywood et son imagerie intégrée des organes génitaux masculins comme quelque chose d’intrinsèquement masculin. Alors que, traditionnellement, se torturer ou partir au combat est un moyen uniquement masculin de prouver sa masculinité. Mais pour la bande de Jackass, c’est tout le contraire : leur douleur doit être moquée, et non louée. Avec l’abondance de nudité masculine à l’écran, il devient évident que Jackass manque cruellement d’interprètes féminines. Le noyau dur du casting, bien que diversifié, est presque exclusivement composé d’hommes et seules deux femmes réalisent des cascades dans Jackass Forever, mais cela a toujours été un club de garçons. La formule de Jackass est restée la même pendant de nombreuses années, ce qui a permis d’attirer l’attention d’un public jeune et masculin, mais il est peut-être temps de changer. S’adresser à un public féminin ne serait pas une mauvaise chose, cela pourrait même réinventer la franchise en cascades.

Moins d’excréments et de vomissements, cette nouvelle entrée digne de la franchise Jackass fait monter le niveau d’exigence de plusieurs crans. Jackass Forever est un film extrêmement divertissant qui sait exactement ce qu’il essaie d’être, sans jamais cacher sa nature obscène que le public adore. Les clins d’œil et la spontanéité, comme le fait que le caméraman du film vomisse à deux reprises, ajoutent une expérience joyeusement autoréflexive qui devrait être adorée dans le monde TikTok dans lequel nous sommes censés vivre. Il y a un public évident pour ce long métrage structuré comme une playlist de vidéos YouTube, diffusées en boucle. Détendez-vous et profitez-en.

Note : 3.5 sur 5.

Jackass Forever en DVD le 6 avril 2022.

0
0