Braindead, le meilleur film pour Halloween ?

Braindead, le meilleur film pour Halloween ?

1 novembre 2020 1 Par Jeremy Mahieu

Même si Halloween est passé depuis quelques jours, ce n’est pas une justification pour ne plus regarder de films d’horreur et justement, parfois, ressentir un grand frisson peut nous aider à penser à autre chose en cette période difficile.

J’ai une question pour toi, est-ce que tu connais Peter Jackson ? Derrière ton écran, tu te dis « bah oui, c’est celui qui a fait Le Seigneur des anneaux et King Kong » et tu as totalement raison, mais est-ce que tu connais Braindead ?

C’est un film qui est sorti aux débuts des années nonante quatre-vingt-dix, ça se passe dans un petit coin tranquille de Nouvelle-Zélande où la vie d’un jeune, nommé Lionel, va changer à jamais. Pour tout vous dire, c’est un film de zombies. Mais pas n’importe quel film de zombies. C’est un mélange bizarre entre l’envie constante de vomir et de rire à gorge déployée mais je jure que c’est un film exceptionnel que tu n’as jamais eu l’habitude de voir. Malheureusement, pendant cette infernale apocalypse, Lionel a un comportement totalement différent. Ici, pas de 357 Magnum ou encore d’arbalète, le personnage principal préfère enfermer les infectés dans sa cave et les nourrir de desserts sucrés en tout genre. Malheureusement, la soif de chair fraîche se fait ressentir parmi eux. Lionel se retrouve alors gardien avec une tonne de problèmes sur les épaules jusqu’à ce que ces mêmes infectés se transforment… en zombies !
Le film est connu des adeptes du genre pour être gore mais aussi hilarant, alors pour ceux qui veulent un film horrifique, passez votre chemin. Il s’agit ici plus d’une comédie que d’un réel film d’horreur, même si certaines séquences du film sont sacrément gore.

Les performances des deux acteurs principaux Timothy Balme et Diana Penalver, respectivement Lionel et Paquita, sont aussi bonnes que celles auxquelles nous pourrions nous attendre dans un film d’horreur. Mais LA vraie star du film, c’est la mère, un peu trop envahissante, jouée par Elizabeth Moody. On peut aussi retenir le bébé Selwyn qui sera vraiment une bonne source d’amusement et surtout, à nouveau, de gore.

Ce que je préfère par-dessus tout dans ce film, c’est la version de l’horreur que livre Peter Jackson. Un style qui se rapproche d’un Evil Dead 2 de Sam Raimi et qu’on appelle le goofy. Oui, c’est aussi une technique de skateboard, mais pour moi, c’est un style de film. Souvent tourné au ridicule, dans le bon sens du terme, ou avec des plans de caméra frôlant souvent le cartoon, Braindead est un parfait spectacle de gore comique. Le film imprime certaines images dans la rétine qui ne peuvent s’oublier avec des clichés aussi bizarres que dégoutants, laissant souvent le spectateur mal à l’aise. Mais est-ce que ce n’est pas ce qu’on demande pour un film d’horreur ?

Ce qui est sûr, c’est que dans ce film, tout le budget est parti en hémoglobine. Je n’ai jamais vu un film avec autant de sang. J’ai fouillé un peu internet pour trouver quelques anecdotes et je n’en ai retenu qu’une. Durant la dernière partie du film, plus de 5 litres de sang étaient déversés par seconde, inondant le plateau. Certaines scènes, comme celle où Lionel s’occupe du bébé ou encore celle de l’histoire de la tronçonneuse, restent ancrées dans ma mémoire et ce, pour le reste de ma vie.

J’espère avoir attisé votre curiosité sur un film assez méconnu de la filmographie de Peter Jackson et qui, je suis sûr, plaira aux fans du genre et aux non-initiés.

0
0