FESTIVAL DU CINÉMA AMÉRICAIN DE DEAUVILLE

47ᵉ FESTIVAL DE DEAUVILLE (2021)

[CRITIQUE] La Proie d’une ombre – Émotions et frissons dans une enquête à rebonds

Rebecca Hall incarne une veuve dans La Proie d’une ombre, un film à suspense réalisé par David Bruckner en compétition au 47e Festival...

47ᵉ FESTIVAL DE DEAUVILLE (2021)

[CRITIQUE] Oslo – Ne cherchez pas la leçon, attendez l’histoire

Il n’y a jamais eu de meilleur moment pour un film comme Oslo, qui a été diffusé en Première au 47e édition du...

46ᵉ FESTIVAL DE DEAUVILLE (2020)AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Lorelei – Romantique tranche de vie

Dans Lorelei, le premier long métrage de la scénariste et réalisatrice Sabrina Doyle, un ex-détenu, une mère célibataire et trois enfants forment l’ossature...

47ᵉ FESTIVAL DE DEAUVILLE (2021)

[CRITIQUE] Blue Bayou – Acceptation, l’antonyme de l’Amérique

Qu’est-ce que cela signifie d’être un Américain ? Cette question résonne dans chaque image de Blue Bayou, le nouveau film de Justin Chon,...

46ᵉ FESTIVAL DE DEAUVILLE (2020)AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Rouge – Dark Waters à la française

Humble cousin français d’Erin Brockovich et du dernier Dark Waters de Todd Haynes, Rouge oppose une fois de plus un increvable intrus aux...

46ᵉ FESTIVAL DE DEAUVILLE (2020)LES EXCLUSIVITÉS DU STREAMING

[CRITIQUE] Comment je suis devenu super-héros – Quand la France reprend ses droits

Cela fait maintenant des années que le genre du super-héros est devenu un fer de lance de l’industrie qu’est Hollywood (depuis le succès...

28ᵉ FESTIVAL DE GERARDMER (2021)46ᵉ FESTIVAL DE DEAUVILLE (2020)AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Teddy – Le loup-garou revanchard qui ravira les fans français

La seule chose constante dans la vie est le changement. Une déclaration simple mais profondément complexe étant donné les effets du temps sur...

46ᵉ FESTIVAL DE DEAUVILLE (2020)AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Minari – Le rêve américain est tendre bien que difficile

L’un des films les plus passionnants et les plus discutés du Festival du film de Deauville de cette année était Minari de Lee...

46ᵉ FESTIVAL DE DEAUVILLE (2020)AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Wendy – Une aventure douloureusement belle dans l’univers de Peter Pan

On a tous une âme d’enfant, ainsi notre aversion à devenir adulte fait d’un certain Peter Pan une sorte d’idole. Je suis sûr...

46ᵉ FESTIVAL DE DEAUVILLE (2020)AUJOURD'HUI, LE CINÉMA

[CRITIQUE] Les 2 Alfred – Les « boomers » ont du talent

Après le récent Effacer L’Historique de Kervern et Delépine, un nouveau sous-genre semble s’être développé dans nos salles : les films de “boomer”....